La FAD a donné son approbation au sélinexor

Produits https://live.staticflickr.com/65535/48322789551_926f04bf42_b.jpg https://live.staticflickr.com/65535/48322789551_926f04bf42_b.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/07/19/la-fad-a-donne-son-approbation-au-selinexor/#respond
510

FAD-approuve-le-sélinexor-contre-le-myélome-multiple-cancer

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a donné son approbation pour l’utilisation chez des patients d’un nouveau médicament anticancéreux appelé le sélinexor. Cette pilule, également connue sous le nom de Xpovio, s’est révélée efficace pour traiter le myélome multiple chez des patients qui n’avaient pas eu de succès avec d’autres traitements. Mais à ce stade très précoce, ce médicament présente certaines mises en garde très importantes.

La FDA a donné son approbation pour le sélinexor

Sélinexor fonctionne à partir d’un mécanisme complètement différent des autres médicaments anticancéreux. Reconnu comme un inhibiteur sélectif de l’exportation nucléaire, ce médicament pénètre dans une cellule et cible les mécanismes qui permettent aux molécules d’entrer et de sortir de la cellule. L’idée est que les cellules cancéreuses doivent se débarrasser d’une certaine protéine appelée XPO1 qui inhibe la croissance tumorale. Le blocage de ce processus facilite donc leur destruction.

Ce médicament a récemment passé les essais de phase II, qui ont montré qu’il avait aidé 25% des patients chez lesquels un myélome multiple, un cancer du sang très répandu, avait été diagnostiqué. Dans ces tests, les patients ont reçu 80 mg de sélinexor et 20 mg de dexaméthasone sous forme de pilule, deux fois par semaine. Ces patients avaient déjà reçu plusieurs autres traitements pour le cancer, mais sans succès. La clé de son efficacité semble être le fait que cela fonctionne en utilisant un mécanisme différent des autres traitements.

Après avoir examiné les données de cet essai, la FDA a approuvé le sélinexor pour d’autres tests chez les patients atteints de myélome multiple, à condition qu’ils aient déjà essayé quatre traitements existants ou plus. En effet, ce nouveau médicament est en fait très risqué – il peut également affecter les cellules saines en interférant avec leur capacité à transporter des protéines à l’intérieur et à l’extérieur. Cela a entraîné des complications telles que la réduction des plaquettes et des globules rouges ou blancs.

De graves effets secondaires

« Les inquiétudes au sujet des effets secondaires sont réelles », déclare Dan Vogl, le professeur qui a dirigé la première partie de l’essai de phase II. « Ce n’est pas un médicament facile à prendre pour les patients ou à donner en tant que médecin. Mais cette approbation (de la FDA) arrive au bon moment. C’est un médicament que nous pouvons donner aux patients plus tard durant leur traitement lorsque toutes les autres options ont échoué. »

Le sélinexor fait l’objet d’autres études actuellement, notamment un essai de phase 3 qui teste une dose plus faible et l’associe à un autre traitement déjà approuvé. Dans d’autres essais, il est testé pour le traiter le lymphome, la leucémie et le sarcome.

Source : FDA / University of Pennsylvania
Crédit photo : Pixabay

https://live.staticflickr.com/65535/48322789551_926f04bf42_b.jpg