géante-rouge-agonisante
Les vies humaines ne durent que quelques secondes à l’échelle de temps cosmique, ce qui nous empêche d’assister à tous les cycles de vie des étoiles, des planètes et des galaxies.

Une géante rouge est observée par des astronomes

Mais parfois, si nous avons de la chance, les astronomes peuvent capturer des moments cruciaux qui se déroulent dans l’espace lointain. C’est exactement cela qu’équipe australienne et hongroise a fait; ils ont assisté à la mort d’une géante rouge.
L’étoile en question s’appelle T Ursae Minoris (T UMi), située à environ 3 000 années-lumière de la constellation de la Petite Ours. Âgée de 1,2 milliard d’années environ, cette étoile n’a que le quart de l’âge du Soleil, mais comme elle a commencé sa vie avec deux fois la masse, elle s’est consumée beaucoup plus rapidement.
Et maintenant, les astronomes la regardent, presque en temps réel, alors qu’elle entre dans sa prochaine phase de la vie. Après avoir épuisé son presque tout son carburant il y a quelques millions d’années, T UMi est devenu une géante rouge variable, modifiant sa taille, sa luminosité et sa température selon un programme semi-régulier d’impulsions.
« La production d’énergie dans T UMi est devenue instable », a déclaré Meridith Joyce, coauteur principal de l’étude. « Au cours de cette phase, la fusion nucléaire éclate profondément à l’intérieur, provoquant des « hoquets » que nous appelons impulsions thermiques. Ces impulsions provoquent des changements rapides et radicaux dans la taille et la luminosité de l’étoile, qui sont détectables durant des siècles. Les anciennes impulsions de T UMi enrichissent également l’Univers dans son ensemble avec des éléments tels que le carbone, l’azote, l’étain et le plomb. »

Elle deviendra une naine blanche

Et maintenant, on dirait que ce spectacle de lumière stellaire est presque terminé. L’équipe a examiné les données d’observation de T UMi recueillies au cours des 30 dernières années et a découvert que l’étoile semblait rétrécir et se refroidir. Cela indique que sa période de pulsation ne durera plus très longtemps et que la géante rouge se débarrassera de ses couches extérieures et laissera derrière elle une naine blanche.
« Nous pensons que l’étoile est en train d’entrer dans l’une de ses dernières impulsions et nous nous attendons à la voir se développer à nouveau de notre vivant », a déclaré Joyce. «L’étoile deviendra éventuellement une naine blanche d’ici quelques centaines de milliers d’années. C’est l’une des rares occasions où les signes du vieillissement peuvent être directement observés dans une étoile sur des échelles de temps humaines.»
Cette recherche a été publiée dans Astrophysical Journal.
Source : Australian National University
Crédit photo : Pixabay