composé-vin-rouge-contre-dépression-et-anxiété
Certaines personnes anxieuses ou dépressives, pour oublier leur état, ingèrent des boissons alcoolisées, mais la plupart du temps cela à effet contraire: elles deviennent plus dépressives et plus anxieuses. Mais en choisissant bien le type de boisson, elles pourraient voir leurs symptômes diminuer. C’est le cas pour le vin rouge.

Le resvératrol contre la dépression et l’anxiété

En effet, un composé dans le vin rouge – connu sous le nom de resvératrol – pourrait effectivement faire la différence. Ce phénol présent dans la peau et les graines de raisin et de baies était déjà connu pour avoir un effet antidépresseur. Mais la façon comment il fonctionne, n’a jamais été parfaitement compris.
Pour le savoir, des scientifiques de l’Université de Buffalo et de l’Université médicale de Xuzhou, en Chine, se sont tournés vers des expériences sur des souris. Ils ont notamment découvert qu’une enzyme appelée phosphodiesterase 4 (PDE4), qui est exprimée par la corticostérone, une hormone produite en réponse au stress, provoquait un comportement semblable à celui de l’anxiété et de la dépression chez ces animaux.
Pour ce faire, ils ont abaissé les niveaux d’une molécule messagère appelée adénosine monophosphate cyclique. Normalement, la corticostérone régule la réponse du corps au stress. Quand il y a trop de stress de grandes quantités d’hormone circulant dans le cerveau cela entraîne un excès de PDE4, ce qui modifie physiquement le cerveau, causant des problèmes comme la dépression et l’anxiété.
Après avoir administré du resvératrol aux souris, l’équipe a constaté que ce composé empêchait la corticostérone des rongeurs d’exprimer la PDE4. En conséquence, ils étaient beaucoup moins déprimés et anxieux après avoir été stressés.

Une nouvelle classe d’antidépresseurs

Les chercheurs espèrent que le resvératrol pourra être utilisé comme une nouvelle classe d’antidépresseurs. La plupart des médicaments agissent en contrôlant la sérotonine ou de la noradrénaline dans le cerveau, bien que, selon les scientifiques, seulement environ un tiers des patients les prenant obtiennent en rémission complète.
« Le resvératrol peut constituer une alternative efficace aux médicaments destinés au traitement des patients souffrant de dépression et de troubles anxieux », déclare le Dr Ying Xu de U Buffalo, coauteur principal d’un article sur cette étude.
Cette recherche a été publiée dans Neuropharmacology.
Source : University of Buffalo
Crédit photo : Pixabay