les-oiseaux-ont-leurs-couleurs-grâce-aux-dinosaures.
Comment les oiseaux ont-ils obtenu leurs plumes? Les plumes complexes ont peut-être évolué car les ancêtres des oiseaux, les dinosaures, les ont trouvées sexuellement attirantes.

Comment les plumes ont-elles évolué ?

Plusieurs dinosaures avaient des plumes simples sur au moins certaines parties de leur corps. Les paléontologues pensent savoir pour la première fois pourquoi ils ont évolué. «Les premières plumes de dinosaures ressemblaient beaucoup à des cheveux», déclare Scott Persons au musée d’histoire naturelle Mace Brown en Caroline du Sud, aux États-Unis. Ces plumes « primitives » servaient probablement à l’isolation, comme la fourrure des mammifères, dit-il.
Cependant, il est difficile de comprendre pourquoi certains dinosaures ont ensuite développé des plumes plus complexes sur le plan structurel, qui sont finalement devenues spécialisées pour le vol comme celles des oiseaux. D’après Persons, ces plumes complexes sont plus rigides et n’offrent pas beaucoup d’isolation. Alors pourquoi ont-ils évolué?
Persons et son collègue, Philip Currie, de l’Université de l’Alberta, pensent que ce n’est pas la sélection naturelle, mais la sélection sexuelle qui a conduit à l’évolution des plumes. Les plumes complexes étaient peut-être de mauvais isolants, mais ils aidaient les dinosaures à obtenir plus de possibilités pour s’accoupler, ils avaient alors de bonnes raisons d’évoluer et de les conserver.

C’est la sélection sexuelle qui aurait façonné les plumes

Les biologistes savent déjà que la sélection sexuelle peut façonner les plumes de manière drastique, dit-il. Peut-être plus célèbre encore, de nombreux biologistes pensent que les paons mâles ont développé des plumes multicolores sur leur queue en grande partie pour impressionner les paons femelles.
Mais Persons et Currie disent que nous n’avons jamais envisagé la possibilité que la sélection sexuelle puisse serve de pont pour aider à relier deux épisodes de la sélection naturelle. Selon leur scénario, les dinosaures comme les tyrannosaures ont développé de simples plumes d’isolation. Ensuite, la sélection sexuelle a encouragé certains dinosaures, tels que les oviraptors, à développer des plumes plus complexes uniquement à des fins sexuels.
Enfin, ces plumes ont atteint un niveau de complexité suffisant pour permettre à certains petits dinosaures de planer. À ce stade, la sélection naturelle a recommencé et a formé des plumes pour le vol comme celles des oiseaux.
Persons pense que nous pourrions éventuellement trouver d’autres situations dans lesquelles la sélection sexuelle sert de pont entre des épisodes de sélection naturelle. «Les implications pourraient aller au-delà de cet exemple des dinosaures et des plumes», dit-il. « Il est possible que ce processus ait eu un rôle tout aussi important dans l’évolution de nombreux autres organismes pour lesquels nous n’avons pas un registre fossile aussi clair. »

Les ailes ont évolué pour permettre le vol

L’idée a du sens, déclare Steve Brusatte de l’Université d’Édimbourg, au Royaume-Uni. «Plus nous trouvons de fossiles de dinosaures à plumes, plus il devient évident que les plumes et même les ailes n’ont pas évolué au départ pour voler», dit-il. «Si je devais miser, je pense que les ailes ont évolué comme des structures afin de pavoiser qui ont ensuite été réutilisés de façon aérodynamique pour voler. »
Mais pour bien cerner ce concept, dit Brusatte, nous devons collecter davantage de fossiles de dinosaures à plumes. Cela pourrait aider à démontrer que les plumes plus complexes étaient uniques à un genre, comme ils le sont aujourd’hui chez les paons et autres oiseaux colorés. Cela fournirait une preuve solide que l’évolution des plumes complexes a vraiment été façonnée par la sélection sexuelle.
Cette recherche a été publiée dans Evolution.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay