Un morceau de bois mince qui dessale l’eau de mer

Pas de commentaire
Technologie https://live.staticflickr.com/65535/48440998561_262afa0489_b.jpg https://live.staticflickr.com/65535/48440998561_262afa0489_b.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/08/02/un-morceau-de-bois-mince-qui-dessale-leau-de-mer/#respond
452

un-morceau-de-bois-pour-désaler-eau

Filtrer le sel de l’eau de mer peut demander beaucoup d’énergie ou une ingénierie spécialisée. Une fine membrane en bois poreux pourrait y remédier.

Un filtreur d’eau de mer fait d’un morceau de bois

Dans la distillation à membrane, l’eau salée est pompée à travers un film, généralement constitué d’une sorte de polymère à pores très étroits qui filtre le sel et laisse passer uniquement les molécules d’eau. Jason Ren, de l’Université Princeton du New Jersey, et ses collègues ont mis au point un nouveau type de membrane faite de bois naturel au lieu de plastique.

«Si vous pensez à la filtration d’eau traditionnelle, vous avez besoin d’un pompage à très haute pression pour faire passer l’eau, ce qui consomme beaucoup d’énergie», explique Ren. «C’est plus économe en énergie et il n’utilise pas de matériaux à base de combustibles fossiles comme beaucoup d’autres membranes pour la filtration de l’eau».

La membrane de son équipe est composée d’un mince morceau de tilleul américain, qui a subi un traitement chimique pour éliminer les fibres supplémentaires contenues dans le bois et ainsi rendre sa surface glissante en molécules d’eau. Un côté de la membrane est chauffé de sorte que, lorsque de l’eau s’écoule sur ce côté, il se vaporise.

Un système qui demande beaucoup moins d’énergie

La vapeur d’eau traverse ensuite les pores de la membrane vers son côté plus froid et laisse le sel derrière elle, se condensant sous forme d’eau fraîche et potable. Cela demande beaucoup moins d’énergie que de simplement faire bouillir de l’eau salée, parce qu’il n’y a aucun besoin de maintenir une température élevée pour plus qu’une couche d’eau à la fois, explique Ren,

Cette méthode filtre environ 20 kilogrammes d’eau par mètre carré de membrane et par heure, ce qui n’est pas aussi rapide que les membranes de polymères. Les chercheurs pensent que c’est peut-être parce qu’ils n’avaient pas l’équipement nécessaire pour rendre leur membrane aussi mince: elle a une épaisseur de 500 micromètres, alors que les membranes en polymères ont généralement une épaisseur plus proche de 130 micromètres.

Les chercheurs devront rendre leur membrane plus mince

Renforcer les membranes en bois ne devrait pas être trop difficile avec le bon équipement. « La partie fonctionnelle de la membrane est d’un micromètre d’épaisseur », dit-il. « Le reste est juste une structure de soutien pour rendre la membrane plus difficile à briser. »

Cette recherche a été publiée dans Science Advances,

Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

https://live.staticflickr.com/65535/48440998561_262afa0489_b.jpg

0 thoughts on “Un morceau de bois mince qui dessale l’eau de mer”

Écrivez ou commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *