deux-planètes-découvertes-zone-habitable-océans-vie-étoile-de-Teegarden
Une paire de planètes en orbite autour d’une étoile proche appelée l’étoile de Teegarden pourrait bien convenir à de l’eau liquide, voire à la vie. Ces planètes, découvertes en juin 2019, pourraient avoir de l’eau à la surface si leurs atmosphères sont très minces ou relativement épaisses.

Deux exoplanètes pouvant avoir de l’eau liquide

L’étoile de Teegarden – nommée ainsi par celui qui l’a découvert Bonnard Teegarden, le chef de l’équipe – se trouve à environ 12,5 années-lumière et elle compte deux planètes appelées étoiles b et c de Teegarden. C’est une petite et faible étoile, et ses planètes ont des orbites serrées et rapides, l’entourant environ tous les 5 et 11 jours, respectivement. Elles sont toutes deux légèrement plus massives que la Terre.
Parce que ces planètes sont si proches de leur étoile, elles sont probablement verrouillées, ce qui signifie que le même côté de la planète fait toujours face à leur Soleil. Si elles n’avaient pas d’atmosphère, chaque planète aurait un côté chaud et un côté froid, mais si c’était le cas, des vents pourraient transporter la chaleur sur l’ensemble de ces planètes.
Amri Wandel, de l’Université hébraïque de Jérusalem, et Lev Tal-Or, de l’Université de Tel-Aviv, ont calculé le type d’atmosphère nécessaire pour que les planètes de Teegarden puissent conserver des océans liquides à leur surface. Ils ont découvert que si l’atmosphère est entre un tiers aussi dense que celui de la Terre et dix-sept fois plus dense, il existe probablement une région sur au moins une des planètes pouvant contenir de l’eau.

Une gamme plus large d’atmosphère qui permet la vie d’exister

En fait, cela pourrait rendre plus probable que de l’eau liquide et la vie puissent exister sur une planète si elle est verrouillée, dit Wandel. Les températures varient de l’équateur aux pôles de la Terre, mais sur une plage relativement courte. Sur une planète bien verrouillée, les températures peuvent varier davantage d’une région à l’autre. «Cela donne une gamme plus large d’atmosphères possibles qui permettent la vie», déclare Wandel.
Selon Jessie Christiansen de la NASA Exoplanet Science Institute de la California Institute of Technology, certains astrobiologistes estiment qu’un cycle jour-nuit est important pour la vie, ce qui pose certains problèmes. De plus, le blocage des marées peut supprimer les champs magnétiques des planètes, ce qui les rendrait plus sensibles aux particules chargées provenant de leur étoile.

Des planètes sous surveillance 

Néanmoins, « ces deux planètes en orbite autour de l’étoile de Teegarden sont incroyablement tentantes », dit-elle. « Ces nouvelles planètes resteront sous surveillance pendant un certain temps pendant que nous explorons toutes les possibilités. »
Cette recherche a été publié dans The Astrophysical Journal Letters.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Deux planètes pourraient avoir des océans et peut-être la viemartinEspace
Une paire de planètes en orbite autour d’une étoile proche appelée l’étoile de Teegarden pourrait bien convenir à de l’eau liquide, voire à la vie. Ces planètes, découvertes en juin 2019, pourraient avoir de l'eau à la surface si leurs atmosphères sont très minces ou relativement épaisses. Deux exoplanètes pouvant...