curiosity-découvertes-mars
Le robot Curiosity de la NASA a parcouru un long chemin depuis son atterrissage sur Mars, il y a sept ans. Il a parcouru un total de 21 kilomètres et 368 mètres jusqu’à son emplacement actuel. En cours de route, Curiosity a découvert que Mars avait, entre autres, les conditions nécessaires pour soutenir la vie microbienne dans son passé.

De nouvelles découvertes faites par Curiosity

Et les découvertes faites par le rover sont loin d’être terminées, car il vient de forer son 22ème échantillon de la surface martienne. Il lui reste encore quelques années avant que son système nucléaire se dégrade suffisamment pour limiter ses activités. Après cela, un contrôle de sa puissance permettra au rover de continuer à étudier la planète rouge.
Criosity est maintenant à mi-chemin dans une région que les scientifiques appellent « l’unité d’argile » située sur le flanc du mont Sharp, à l’intérieur du cratère Gale. Il y a des milliards d’années, il y avait des ruisseaux et des lacs dans ce cratère. L’eau a modifié les sédiments déposés dans les lacs, laissant beaucoup de minéraux argileux dans la région.
Ce signal d’argile a été détecté pour la première fois depuis l’espace par Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) de la NASA quelques années avant le lancement de Curiosity. « Cette zone est l’une des raisons pour lesquelles nous sommes venus au cartère Gale », a déclaré Kristen Bennett de la US Geological Survey, l’une des coresponsables de la campagne d’argile de Curiosity. « Nous étudions les images orbitales de cette zone depuis 10 ans et nous sommes enfin en mesure de la regarder de près. »
Les échantillons de roches que le rover a forés à cet endroit ont révélé les plus grandes quantités de minéraux argileux découvertes au cours de cette mission. Mais Curiosity a détecté des quantités d’argile aussi élevées dans d’autres parties du mont Sharp, y compris dans des zones où MRO n’avait pas détecté d’argile. Cela a amené les scientifiques à se demander en quoi les résultats obtenus en orbite et en surface étaient différents.

Une explication de cette différence

L’équipe scientifique réfléchit aux raisons possibles pour lesquelles les minéraux argileux se sont distingués à cet endroit de la zone détectée par MRO. Le rover a rencontré un « endroit plein de graviers et de galets » lors de son entrée dans cette zone, a déclaré Valerie Fox de Caltech. Une idée est que ces cailloux sont la clé: bien que les cailloux individuels soient trop petits pour être observés par MRO, ils peuvent apparaître collectivement à l’orbiteur comme un simple signal d’argile dispersé dans la zone.
La poussière se dépose également plus facilement sur les rochers plats que sur les cailloux; cette même poussière peut masquer les signaux vus de l’espace. Comme les cailloux étaient trop petits pour que Curiosity puisse pénétrer cet endroit, l’équipe scientifique est à la recherche d’autres indices pour résoudre ce casse-tête.
Curiosity a quitté l’endroit de galets en juin et a commencé à rencontrer des caractéristiques géologiques plus complexes. Il s’est arrêté pour prendre un panorama à 360 degrés sur un affleurement appelé « Teal Ridge ». Plus récemment, il a pris des images détaillées de « Strathdon », un rocher constitué de dizaines de couches de sédiments qui se sont durcies en un tas cassant et ondulé.
Contrairement aux couches minces et plates associées aux sédiments lacustres étudiés par Curiosity, les couches ondulées de ces caractéristiques suggèrent un environnement plus dynamique. Le vent, l’eau qui coule ou les deux pourraient avoir façonné cette région.

L’histoire de l’eau sur Mars était plus complexe

Teal Ridge et Strathdon représentent toutes deux des changements dans le paysage. « Nous observons une évolution de l’ancien environnement lacustre enregistrée dans ces roches », a déclaré Fox. « Ce n’était pas simplement un lac statique. Cela nous aide à passer d’une vision simpliste de Mars à l’état mouillé à sec. Au lieu d’un processus linéaire, l’histoire de l’eau sur Mars était plus compliquée. »
Pour Curiosity, c’est découvrir une histoire plus riche et plus complexe derrière l’eau sur le mont Sharp – un processus que Fox a comparé à pouvoir enfin lire les paragraphes d’un livre – un livre dense, avec des pages déchirées, mais une histoire fascinante à reconstituer.
Source : NASA Jet Propulsion Laboratory
Crédit photo : Pixabay

NASA : de nouvelles découvertes faites pour Curiosity martinEspace
Le robot Curiosity de la NASA a parcouru un long chemin depuis son atterrissage sur Mars, il y a sept ans. Il a parcouru un total de 21 kilomètres et 368 mètres jusqu'à son emplacement actuel. En cours de route, Curiosity a découvert que Mars avait, entre autres, les...