Mars 2020 : un nouvel ensemble de capteurs d’atterrissage

Pas de commentaire
Espace https://live.staticflickr.com/65535/48503575347_2f831937c0_b.jpg https://live.staticflickr.com/65535/48503575347_2f831937c0_b.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/08/10/mars-2020-un-nouvel-ensemble-de-capteurs-datterrissage/#respond
637

mars-2020-ajout-composant

Soucieuse de rendre plus sûres les futures missions d’atterrissage planétaire sans équipage et pilotés, la NASA a installé les premiers composants d’un ensemble d’instruments de pointe à bord du véhicule d’entrée de Mars 2020. Certaines parties de la série des capteurs MEDLI2 (Mars Entry, Descent and Landing Instrumentation 2) ont été reliées au bouclier thermique et à la coque de l’engin spatial, où elles surveilleront la pression et la température lors de l’entrée dans l’atmosphère.

La NASA a installé un ensemble d’instruments

Malgré sa réputation futuriste dans le domaine de la haute technologie, atterrir sur une autre planète est un exploit difficile à réaliser. Construire un vaisseau spatial autonome dans un monde méconnu à des centaines de millions de kilomètres implique de prendre en compte toutes sortes d’inconnues sur l’endroit où il atterrira, ainsi que les performances du vaisseau spatial.

De ce fait, les missions d’atterrissage comportent une très grande marge d’erreur. Les spécifications doivent être très bien conçues, les systèmes sont souvent redondants, et la zone d’atterrissage est définie comme une grande ellipse tracée dans une zone relativement sûre lors de la pose au sol.

« Les incertitudes qui pèsent sur notre capacité à modéliser et à prédire les performances d’un véhicule d’entrée et du système de protection thermique impliquent que des marges importantes (100% à 200%) doivent être incluses dans nos prévisions afin de nous assurer que le véhicule d’entrée puisse survivre dans les pires conditions, « déclare Henry Wright, chef de projet MEDLI2. « Les données de vol permettront de réduire davantage les incertitudes, ce qui permettra une prévision plus précise des charges et des performances. »

Le MEDLI2, comme son nom l’indique, n’est pas le premier du genre. Le MEDLI original a été monté sur la mission Mars Science Laboratory, qui a transporté le rover Curiosity à la surface martienne. Le package MEDLI2, plus avancé, comprend trois types de capteurs: des thermocouples, des capteurs de flux de chaleur et des transducteurs de pression.

Ceux-ci alimentent l’unité électronique de support de capteur d’acquisition et de conditionnement de données qui enregistre les données thermiques et de pression mesurées lors de l’entrée dans l’atmosphère de Mars et du déploiement du parachute. Contrairement à la version précédente, le MEDLI2 comprend des capteurs connectés à la coque et au bouclier thermique.

Ils vont collecter des données lors de l’entrée dans l’atmosphère 

L’idée est que, cinq heures avant que Mars 2020 pénètre dans l’atmosphère de la planète rouge à une vitesse d’environ 20 000 km/h, les instruments vont commencer à collecter des données. Ils continueront à le faire pendant l’entrée, la descente et le déploiement du parachute, ce qui prendra environ six minutes. À ce stade, l’engin ne descendra qu’à 3 km/h.

L’espoir est que ces nouvelles données permettront aux ingénieurs et aux planificateurs de cette mission d’alléger de 35% le bouclier thermique du prochain atterrisseur, ce qui réduirait la charge et permettrait un travail scientifique plus important. En outre, l’ellipse d’atterrissage pour les futures missions pourrait être réduite, ce qui permettrait aux missions d’explorer de nombreux domaines plus intéressants.

Jusqu’à présent, le MEDLI2 a terminé ses tests de vibration et de vide thermique au centre de recherche de Langley de la NASA à Hampton, en Virginie. En outre, le matériel informatique a été stérilisé à haute température afin de garantir à l’atterrisseur une très faible probabilité de contamination de Mars par des microbes terrestres. L’installation devrait être terminée d’ici novembre de cette année.

Source : NASA
Crédit photo : Pixabay

https://live.staticflickr.com/65535/48503575347_2f831937c0_b.jpg

0 thoughts on “Mars 2020 : un nouvel ensemble de capteurs d’atterrissage”

Écrivez ou commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *