Des médicaments contribueraient à la résistance aux antibiotiques

Pas de commentaire
Société https://live.staticflickr.com/65535/48512502581_d5a026c39f_b.jpg https://live.staticflickr.com/65535/48512502581_d5a026c39f_b.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/08/11/des-medicaments-contribueraient-a-la-resistance-aux-antibiotiques/#respond
587

des-médicaments-contribuent-résistance-aux-antibiotiques

Nous savons depuis des décennies que les bactéries peuvent développer une résistance aux antibiotiques, mais il semble maintenant que d’autres types de médicaments courants, notamment l’ibuprofène, peuvent également contribuer à la résistance aux antimicrobiens.

Des médicaments facilitent la résistance aux antimicrobiens

Les bactéries sont capables d’échanger du matériel génétique avec des souches complètement différentes, un processus qui a permis à des gènes de la résistance aux médicaments de se propager rapidement à de nombreux types de microbes. Une équipe australienne a découvert que cinq médicaments non antibiotiques couramment utilisés semblaient encourager les échanges des gènes entre les bactéries.

Cette étude a examiné six médicaments: l’ibuprofène et deux autres anti-inflammatoires – le naproxène et le diclofénac – ainsi que le gemfibrozil, un hypocholestérolémiant, le propranolol (un bêta-bloquant) et l’iopromure, qui sont utilisés pour produire de meilleures images radiologiques.

Chacun de ces médicaments a été mélangé dans un flacon contenant deux types de bactéries, l’un résistant à trois types d’antibiotiques, tandis que l’autre était résistant à un quatrième type d’antibiotique différent.

Après huit heures d’incubation, les mélanges ont été testés pour voir s’ils contenaient une bactérie pouvant maintenant résister aux quatre médicaments antibiotiques.

Les mélanges de contrôle, qui n’ont été exposés à aucun médicament, n’ont produit aucune bactérie capable de résister aux quatre antibiotiques. Les bactéries n’ont pas non plus été exposées à l’iopromure.

Des modifications cellulaires

Des bactéries quadruple-résistantes sont toutefois apparues après une exposition à l’ibuprofène, au naproxène, au diclofénac, au gemfibrozil ou au propranolol. Cela se produisait même lorsque l’ibuprofène, le naproxène et le gemfibrozil étaient à des concentrations extrêmement faibles – aussi faibles que 0,005 milligramme par litre.

L’analyse de l’ADN a confirmé que les gènes de résistance avaient bien basculé entre les différentes souches de bactéries. L’équipe a découvert que l’exposition à ces cinq médicaments était liée à des modifications cellulaires qui auraient pu faciliter la libération et l’absorption de l’ADN de la bactérie.

Cette étude montre que nous avons beaucoup à apprendre sur les facteurs qui déterminent le transfert des gènes de la résistance, déclare Adam Roberts de la Liverpool School of Tropical Medicine, au Royaume-Uni.

Il dit que cela remet en question la pensée traditionnelle sur la manière de s’attaquer au problème de la résistance aux antibiotiques. « Réduire les antibiotiques et cela réduira la pression de la sélection naturelle et la résistance disparaîtra – ce n’est tout simplement pas vrai », dit-il.

D’autres médicaments participeraient au processus de transfert des gènes

Katherine Duncan de l’Université de Strathclyde, au Royaume-Uni, a déclaré que les faibles concentrations de médicaments utilisées dans cette étude reflétaient à quel point des médicaments tels que l’ibuprofène pouvaient être présents dans l’environnement un peu partout, par exemple dans les eaux usées. Cependant, elle note que, en dehors des conditions de laboratoire, de nombreux autres produits chimiques peuvent accélérer ou ralentir le processus de transfert des gènes.

Cette étude a été publiée dans bioRxiv.

Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

https://live.staticflickr.com/65535/48512502581_d5a026c39f_b.jpg

0 thoughts on “Des médicaments contribueraient à la résistance aux antibiotiques”

Écrivez ou commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *