Comment le cerveau élimine ses déchets et ses toxines

Pas de commentaire
Biologie https://live.staticflickr.com/65535/48516505366_89c57b7f30_b.jpg https://live.staticflickr.com/65535/48516505366_89c57b7f30_b.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/08/12/comment-le-cerveau-elimine-ses-dechets-et-ses-toxines/#respond
566

cerveau-nettoyage-déchets

Comment le cerveau se nettoie-t-il? Nous connaissons à présent une voie majeure pour éliminer les toxines du cerveau, et cette découverte pourrait nous aider à comprendre ce qui ne va pas dans les affections liées à l’âge, telles que la maladie d’Alzheimer.

Les voies par où le cerveau élimine ses déchets

La localisation du liquide céphalo-rachidien dans le cerveau est une énigme de longue date, déclare Gou Young Koh de l’Institut supérieur coréen de la science et de la technologie en Corée du Sud.

En 2014 des chercheurs ont un réseau de vaisseaux appelés vaisseaux lymphatiques méningés situés dans la membrane cérébrale externe qui s’est avéré jouer un rôle dans la régulation des fluides cérébraux, éliminant ainsi l’excès de protéines pouvant s’accumuler dans le cerveau. Cependant, en raison de la structure complexe du cerveau, il n’était pas clair où se trouvait la majorité de ce drainage.

Pour déterminer les voies empruntées par le liquide, Koh et ses collègues ont injecté un colorant et des points quantiques de traçage dans le liquide céphalo-rachidien de souris, puis ont marqué la trace de sa sortie du cerveau à l’aide de balayages du cerveau.

Ils ont constaté que les vaisseaux lymphatiques méningés basaux permettaient au liquide céphalo-rachidien d’entrer et de sortir du cerveau à la base du crâne, mais pas au sommet.

Une baisse significative liée à l’âge

L’équipe a constaté une baisse significative du drainage du liquide céphalo-rachidien dans le cerveau de souris âgées. Les animaux âgés de 2 ans ou plus présentaient environ la moitié du drainage par leurs vaisseaux lymphatiques méningés basaux comparativement à ceux âgés de 3 mois.

«C’est étonnant qu’il s’agisse d’une question anatomique aussi fondamentale et nous ne savons pas comment on élimine quelque chose d’important comme un liquide autour du cerveau», déclare Steven Proulx de l’Université de Berne en Suisse.

Mais selon d’autres chercheurs, les voies de drainage dans la région nasale et même dans la région optique seraient aussi importantes, voire plus importantes que les vaisseaux lymphatiques.

Des protéines toxiques

On pense que le drainage du liquide céphalo-rachidien est important pour la santé du cerveau. Dans des conditions telles que la maladie d’Alzheimer, car des protéines telles que les amyloïdes peuvent s’accumuler dans le cerveau et causer des lésions.

Proulx explique que le cerveau peut avoir plusieurs voies pour drainer les fluides, y compris la colonne vertébrale. «Il est important de savoir où se produit ce flux pour comprendre les réactions immunitaires susceptibles de se produire dans le système nerveux central et savoir comment éliminer les protéines toxiques telles que les amyloïdes».

Il suggère également qu’il pourrait être possible d’utiliser des facteurs de croissance pour stimuler le drainage cérébral afin de traiter les troubles neurodégénératifs.

Des preuves qui n’étaient pas concluantes

Certaines recherches ont précédemment suggéré que les toxines étaient principalement évacuées du cerveau pendant le sommeil, mais d’autres études ont montré que ces preuves n’étaient pas concluantes.

Cette recherche a été publiée dans Nature.

Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

https://live.staticflickr.com/65535/48516505366_89c57b7f30_b.jpg

0 thoughts on “Comment le cerveau élimine ses déchets et ses toxines”

Écrivez ou commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *