Une collision géante aurait modifié le noyau de Jupiter

Pas de commentaire
Espace https://live.staticflickr.com/65535/48538006831_0521ce3e1c_b.jpg https://live.staticflickr.com/65535/48538006831_0521ce3e1c_b.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/08/14/une-collision-geante-aurait-modifie-le-noyau-de-jupiter/#respond
455

impact-géant-jupiter-noyau-caractéristiques-étranges

Un impact géant survenu il y a 4,5 milliards d’années pourrait être la raison pour laquelle le noyau de Jupiter est plus étrange que celui attendu par les astronomes.

Un impact géant aurait modifié la structure interne de Jupiter

Les astronomes pensaient que Jupiter avait commencé comme un embryon planétaire rocheux et glacé qui formait plus tard son enveloppe gazeuse massive, puisant de l’hydrogène et de l’hélium dans la nébuleuse solaire en raison de son énorme gravité. Cela signifierait une délimitation relativement nette entre le noyau solide et le gaz qui l’entoure.

Cependant, cela ne semble pas être le cas. Au cours des dernières années, le satellite Juno de la NASA a effectué des mesures du champ gravitationnel de Jupiter, suggérant que son noyau solide est mélangé à de l’hydrogène sur une grande partie de son rayon.

«Au lieu d’un petit noyau compact comme nous l’avions supposé, Jupiter semble avoir un noyau dilué et flou qui s’étend sur près de la moitié de son rayon», explique Shang-Fei Liu, de l’Université Sun Yat-sen de Zhuhai, en Chine.

Liu et son équipe ont conçu un scénario où, il y a 4,5 milliards d’années, un énorme embryon planétaire se serait infiltré dans Jupiter. «Après l’impact, le noyau primordial de Jupiter a été complètement détruit et une structure semblable à un noyau dilué s’est formée», explique Liu.

Les effets de cette collision demeurerait au sein de Jupiter jusqu’à ce jour

Les simulations montrent que les effets de cette collision resteraient au sein de Jupiter jusqu’à ce jour, ce qui correspond à ce qui a été observé par Juno. Les simulations de l’équipe ont montré que Jupiter aurait 40% de chances d’avaler un embryon planétaire pendant quelques millions d’années.

Ces types de collisions n’étaient pas rares lors de la formation d’une planète, explique Vincent Eke de l’Université de Durham, au Royaume-Uni. Les effets sont visibles à travers le système solaire. « Mercure n’a presque pas de croûte, Vénus tourne dans le mauvais sens », dit-il. « La lune s’est formée suite à un impact géant, Mars a l’air d’avoir été scalpée et Uranus tourne sur lui-même. » Nous ne savons pas assez sur Saturne, Uranus ou Neptune pour dire si le noyau de Jupiter est encore inhabituel, dit Eke.

Une hypothèse qui sera difficile à vérifier

Cependant, l’hypothèse de Liu ne sera probablement pas testé dans un proche avenir. «On ne peut pas tester cela directement», déclare Peter Read de l’Université d’Oxford.

Cette recherche a été publiée dans Nature.

Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

https://live.staticflickr.com/65535/48538006831_0521ce3e1c_b.jpg

0 thoughts on “Une collision géante aurait modifié le noyau de Jupiter”

Écrivez ou commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *