minuscules-aimants-débarrasser-océan-contre-pollution-plastiques
Une armée de minuscules bobines magnétiques pourrait dissoudre les microplastiques de l’eau et éventuellement nous aider à nettoyer les cours d’eau et les océans.

Utiliser des aimants contre les microplastiques 

Les microplastiques sont utilisés dans toutes sortes de produits cosmétiques et ménagers et se sont répandus dans les océans. Une fois à cet endroit, ils peuvent endommager l’environnement. Par exemple, ils peuvent être absorbés par les animaux marins.
Certaines personnes ont suggéré des solutions pour extraire le plastique de l’océan, notamment une équipe des Pays-Bas qui souhaite utiliser une chaîne de flotteurs en forme de saucisses pour piéger d’importants morceaux de plastique flottant. Mais les microplastiques sont si petits qu’ils sont beaucoup plus difficiles à éliminer.
Des tests en laboratoire ont maintenant démontré un moyen de dissoudre les microplastiques et de les transformer en dioxyde de carbone et en eau. Cela libérerait des gaz à effet de serre, donc c’est loin d’être parfait. Mais cela aiderait à éviter certains des dommages causés par le plastique à l’environnement.
Cette méthode consiste à placer des bobines métalliques microscopiques dans de l’eau avec un produit chimique appelé peroxymonosulfate. Une réaction chimique entre les deux crée des composés appelés radicaux qui décomposent ensuite le plastique.

Ils peuvent être utilisés plusieurs fois

Le fait que ces bobines soient magnétiques n’aide pas la réaction. Cependant, cela signifie qu’ils peuvent être facilement retirés de l’eau – il suffit de les agiter sur un aimant plus grand. «Ils peuvent être utilisés plusieurs fois sans perdre de manière significative leurs fonctionnalités», explique Xiaoguang Duan de l’Université d’Adélaïde en Australie, qui a dirigé cette étude.
Au cours de leurs tests, Duan et son équipe ont mis 80 ml d’eau contenant des microplastiques venants des produits cosmétiques dans un récipient sous pression avec les aimants et le peroxymonosulfate. Ensuite, ils ont chauffé l’eau à 120 degrés Celsius. Après 8 heures, la masse de microplastiques avait diminué de moitié.
Duan dit qu’il espère utiliser son procédé pour nettoyer les flux sortant des usines de traitement de l’eau. Cela empêcherait les microplastiques de pénétrer dans l’océan. Avant cela, il dit qu’il va tester son système sur des volumes d’eau plus importants et avec différents types de microplastiques.

Ce n’est peut-être pas la solution parfaite

«C’est une bonne chose que les gens s’intéressent maintenant au potentiel de réhabilitation, mais cela reste très théorique», déclare Caroline Gauchotte-Lindsay de l’Université de Glasgow. «C’est une bonne approche, mais je pense que c’est loin d’être la meilleure.» Elle craint que cette technologie ne soit coûteuse, n’a été testée que dans des conditions de laboratoire et qu’elle nécessite de chauffer l’eau pour obtenir une efficacité optimale.
Les résultats de cette recherche ont été publiés dans Matter.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Des petits aimants contre les microplastiques des océansmartinPollution
Une armée de minuscules bobines magnétiques pourrait dissoudre les microplastiques de l'eau et éventuellement nous aider à nettoyer les cours d'eau et les océans. Utiliser des aimants contre les microplastiques  Les microplastiques sont utilisés dans toutes sortes de produits cosmétiques et ménagers et se sont répandus dans les océans. Une fois...