particules-os-vaisseaux-sanguins-calcification-maladies
Une chercheuse de l’Université du Texas à Arlington a découvert que les vaisseaux sanguins de la moelle osseuse pouvaient se convertir progressivement en os avec le temps.

Des particules ressemblant à des os

L’examen de ces vaisseaux par Rhonda Prisby, professeure agrégée de kinésiologie au Collège des sciences infirmières et de la santé, a permis la découverte de particules ressemblant à des os dans la circulation périphérique.
Ses découvertes ont récemment été publiées dans la revue Microcirculation et suggèrent que ces particules ossifiées pourraient contribuer à des maladies telles que la calcification vasculaire, les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et l’irrigation sanguine insuffisante des membres.
« En examinant des images apparemment sans aucun rapport et en reliant leurs détails, j’ai pu établir la présence de particules ressemblant à des os dans le sang », a déclaré Prisby. « En fait, certaines des particules ossifiées sont suffisamment grosses pour encrasser les plus petits vaisseaux dans l’arbre vasculaire. »

La cause de milliers de morts

Selon les Centers for Disease Control and Prevention, environ 610 000 personnes meurent chaque année des suites d’une maladie cardiaque, ce qui en fait la principale cause de décès chez les hommes et les femmes aux États-Unis. En France c’est 140 000 morts qui sont imputables aux maladies cardio-vasculaires.
La calcification vasculaire est une caractéristique commune et un facteur de risque de morbidité et de mortalité, a déclaré Prisby. Ces particules ressemblant à des os sont potentiellement plus dangereuses en raison de leurs arêtes vives. «Certaines des particules ossifiées ont des extrémités et des bords tranchants qui pourraient endommager la paroi des vaisseaux sanguins», a-t-elle déclaré.
« Ces dommages pourraient provoquer des événements conduisant à l’athérosclérose (accumulation de plaque), ce qui peut limiter le flux sanguin au fil du temps. » La découverte de ces particules ressemblant à des os pourrait aider les médecins à détecter et à traiter des maladies potentiellement mortelles.

Examiner si ces particules contribuent aux maladies cardio-vasculaires

«Lorsque nous recherchons des étiologies liées à la calcification vasculaire, à une crise cardiaque et/ou à un accident vasculaire cérébral, nous devrions peut-être examiner si et comment ces particules ossifiées contribuent à ces maladies», a déclaré Prisby. « Mon laboratoire examinera ces possibilités. »
Source : University of Texas at Arlington
Crédit photo : Pixabay

Des particules d'os dans le sangmartinBiologie
Une chercheuse de l'Université du Texas à Arlington a découvert que les vaisseaux sanguins de la moelle osseuse pouvaient se convertir progressivement en os avec le temps. Des particules ressemblant à des os L’examen de ces vaisseaux par Rhonda Prisby, professeure agrégée de kinésiologie au Collège des sciences infirmières et de...