le-pain-complet-riche-en-zinc-pour-compbattre-les-bactéries
Parfois ce qui de plus simple est également ce qui a de plus efficace. Cela semble être le cas pour le zinc alimentaire. En effet, des chercheurs ont découvert un lien crucial entre l’apport alimentaire en zinc et la protection contre Streptococcus pneumoniae, qui est la principale cause bactérienne de la pneumonie.

Le zinc nous aide à combattre la pneumonie

À l’échelle mondiale, on estime que près de deux milliards de personnes souffrent d’une carence en zinc, mais la raison pour laquelle cela augmente la vulnérabilité à une infection bactérienne n’a jamais été bien comprise jusqu’à présent.
Le professeur agrégé Christopher McDevitt de l’Université de Melbourne, directeur de laboratoire au Doherty Institute, a dirigé une équipe interdisciplinaire utilisant des techniques d’imagerie de pointe pour révéler comment le système immunitaire utilise le zinc en tant qu’antimicrobien pour la protection lors d’attaques de la bactérie Streptococcus pneumoniae.
Publié dans PLOS Pathogens, l’équipe du Dr Bart Eijkelkamp, ​​chercheur à l’Université d’Adélaïde, du Centre de recherche sur les maladies infectieuses, a comparé les infections chez des souris nourries avec différents niveaux de zinc.
Ils ont découvert que les souris dont l’apport en zinc était faible succombaient à l’infection jusqu’à trois fois plus vite, car leur système immunitaire ne disposait pas de suffisamment de zinc pour tuer les bactéries.
«Le zinc alimentaire est associé à la fonction immunitaire et à la résistance aux infections bactériennes, mais la manière dont il protège contre les infections bactériennes, est demeurée difficile à comprendre», a déclaré le Dr Eijkelkamp.

Le zinc exerce une pression sur les bactéries envahissantes

«Nos travaux montrent que le zinc est mobilisé sur des sites d’infection où il exerce une pression sur les bactéries envahissantes et aide les cellules immunitaires à tuer la bactérie Streptococcus pneumoniae.»
Ce travail a également traduit ses conclusions pour la santé humaine en montrant que des cellules immunitaires humaines pouvaient utiliser le zinc pour renforcer la destruction de Streptococcus pneumoniae envahissante.
La pneumonie est responsable de plus d’un million de décès chaque année, le fardeau sur la santé le plus lourd dans les pays où la carence en zinc reste un défi social majeur.
« Nos résultats mettent en évidence l’importance de garantir la suffisance alimentaire en zinc dans le cadre de toutes les stratégies visant à contrôler le fardeau de la pneumococcie conjointement avec la vaccination et d’autres approches antimicrobiennes », a déclaré le professeur adjoint McDevitt.

Les aliments riches en zinc

Le zinc se trouve heureusement dans de nombreux aliments dont le pain complet et de seigle, les oeufs, le jambon cuit découenné, le veau, le foie de porc, le boeuf et les huîtres. Il n’y a donc aucune raison de faire une carence en zinc; il faut simplement avoir une alimentation diversifiée.
Source : The University of Melbourne
Crédit photo : Pixabay