smartphone-norovirus
Jeong-Yeol Yoon et ses collègues de l’Université de l’Arizona aux États-Unis ont construit ce système en utilisant une fixation de microscope pour smartphone et une source de lumière. Ensemble, ils peuvent détecter de faibles niveaux de norovirus dans l’eau.

Détecter des norovirus avec un smartphone

Cette technique est suffisamment sensible pour détecter aussi peu que 10 attogrammes de norovirus par millilitre, ce qui est six fois supérieur à celui des autres détecteurs portables, explique Yoon. Quelques dizaines de particules de norovirus suffisent à rendre les gens malades, dit-il.
Également connu sous le nom de virus du vomissement hivernal, le norovirus est réputé pour avoir provoqué des flambées de vomissements et de diarrhée dans des lieux très fréquentés, notamment les bateaux de croisière.
Pour tester leur système, l’équipe a ajouté des échantillons d’eau à une puce em papier contenant de minuscules billes de polystyrène fluorescent. Ces perles ont des anticorps contre le norovirus qui se fixent à sa surface. Lorsque des particules du virus sont présentes, elles se lient à plusieurs billes en se regroupant.
Il fonctionne de manière similaire à un test de grossesse, qui contient des anticorps qui se lient à  hCG, l’hormone présente dans l’urine quand une femme est enceinte.

Vus au microscope du smartphone, ces blocs produisent une plus grande fluorescence. Une application sur le smartphone analyse le nombre de pixels allumés qu’il voit, et le convertit en nombre de particules de norovirus.
La détection de petites quantités de norovirus dans de la nourriture ou de l’eau implique généralement la réplication de l’ADN viral pour le séquençage, un processus qui prend plusieurs heures et ne peut être effectué que dans un laboratoire.
L’équipe utilise cette technique portable pour surveiller les sources d’eaux souterraines à Tucson, en Arizona. Cela leur permet de tester directement les sources d’eau au lieu de rapporter les échantillons à un laboratoire.

Déterminer si cette technique peut détecter rapidement les norovirus 

Ensuite, ils analyseront des échantillons de selles chez des patients pour déterminer si cette technique peut être utilisée pour diagnostiquer les infections à norovirus rapidement.
Cette recherche a été présentée lors d’une réunion nationale de l’American Chemical Society à San Diego.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay