une-exolune-cracher-du-gaz-volcanique
Les astronomes pensent qu’ils ont peut-être trouvé des preuves indirectes d’une exolune; une lune en orbite autour d’une planète dans un autre système solaire.

Une première exolune aurait été découverte

Nous soupçonnons qu’il existe un nombre considérable de ces lunes, mais nous n’avons pas encore pu obtenir d’éléments de preuve concrets, en grande partie parce qu’elles sont très petites.
Apurva Oza de l’Université de Berne en Suisse et son équipe ont examiné la lumière provenant d’une exoplanète représentant environ la moitié de la masse de Jupiter en orbite autour d’une étoile située à 550 années-lumière de la Terre, appelée WASP-49B.
En utilisant l’observatoire de La Silla au Chili, ils ont détecté ce qu’ils soupçonnaient être la signature du gaz sodique au-dessus de la planète. Ce signal s’étend sur 1,5 fois le rayon de la planète, ce qui signifie qu’il ne peut probablement pas provenir de la planète elle-même.
Au lieu de cela, ils pensent que ce gaz pourrait provenir d’une lune rocheuse volcaniquement active en orbite autour de cette planète. Cela ferait penser à la lune Io de Jupiter, le monde le plus volcaniquement actif de notre système solaire.

Un flux de sodium gazeux provenant de cette exolune 

Oza et son équipe disent que le signal qu’ils ont capté peut s’expliquer par un flux de sodium gazeux provenant de cette exolune qui se déverse dans l’atmosphère de la planète. «Nous sommes convaincus que seul une exolune peut ajuster les données pour cette planète en particulier», a déclaré Oza.
S’ils ont raison, Oza et son équipe disposeraient de preuves indirectes de la première exolune. Plusieurs candidats ont émergé avant, tels que Kepler-1625b, mais aucun n’est resté jusqu’à présent. Cependant, Oza dit que des observations de suivi seront nécessaires pour prouver s’il y a vraiment une lune à cet endroit.
«Ce qu’ils suggèrent ici est certainement plausible, mais ce n’est pas une preuve directe qu’ils ont trouvé une exolune», déclare Uri Malamud de l’Institut de technologie Technion-Israel. Malamud note cependant que si Oza et son équipe ont raison, alors cette méthode pourrait être utile pour repérer des exolunes dans le futur.
Cette recherche a été pré-publiée dans arxiv.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Une exolune crachant du gaz volcanique a été localiséemartinEspace
Les astronomes pensent qu'ils ont peut-être trouvé des preuves indirectes d'une exolune; une lune en orbite autour d'une planète dans un autre système solaire. Une première exolune aurait été découverte Nous soupçonnons qu’il existe un nombre considérable de ces lunes, mais nous n’avons pas encore pu obtenir d’éléments de preuve concrets,...