voitures-autonomes-mit-morale-machine
Déjà depuis plusieurs années, plusieurs entreprises offres la possibilité aux gens d’avoir accès à des voitures autonomes. Des expériences ont été menées sur les systèmes de conduite automatisés depuis au moins les années 1920.

Les voitures autonomes et leurs « décisions morales »

Les essais ont débuté dans les années 1950. Le premier véhicule semi-automatisé a été mis au point en 1977 par le laboratoire japonais d’ingénierie mécanique de Tsukuba, qui avait besoin de rues spécialement marquées et interprétées par deux caméras sur le véhicule et un ordinateur analogique. Ce véhicule a atteint une vitesse maximale de 30 km/h avec un rail surélevé.
Les premières voitures véritablement autonomes sont apparues dans les années 1980, avec les projets Navlab et ALV de l’Université Carnegie Mellon financés par la DARPA à partir de 1984 et le projet EUREKA Prometheus de Mercedes-Benz et de l’Université Bundeswehr de Munich.
Un jalon important a été franchi en 1995, le NavLab 5 de la CMU achevant la première campagne autonome d’un océan à l’autre des États-Unis. Sur les 4 585 kilomètres situés entre Pittsburgh (Pennsylvanie) et San Diego (Californie), 4 501 kilomètres étaient autonomes (98,2%), qui ont été complétés à une vitesse moyenne de 102,3 km/h.
En 2017, Audi a déclaré que son dernier A8 serait automatisé à une vitesse maximale de 60 km/h avec son « Audi AI ». Le conducteur n’aurait pas à faire de vérifications de sécurité telles que saisir fréquemment le volant. L’Audi A8 aurait été la première voiture de série à atteindre le niveau 3 de conduite automatisée, et Audi serait le premier constructeur à utiliser des scanneurs laser en plus des caméras et des capteurs à ultrasons pour son système.
En novembre 2017, Waymo a annoncé qu’elle avait commencé à tester des voitures sans conducteur mais qu’il y avait toujours un employé dans la voiture. En octobre 2018, Waymo a annoncé que ses véhicules de tests avaient voyagé en mode automatisé sur plus de 16 000 000 km, augmentant d’environ 1 000 000 km par mois. En décembre 2018, Waymo a été le premier à commercialiser un service de taxi entièrement autonome aux États-Unis.

la Machine Morale du MIT

Tout cela nous amène à nous demander, si les véhicules autonomes pourront un jour prendre de bonnes décisions à notre place. C’est dans ce but que des chercheurs du MIT, ont mis en ligne la Machine Morale. Des études scientifiques récentes sur l’éthique des machines ont sensibilisé les médias et l’opinion publique à ce sujet.
Ce site web vise à approfondir cette discussion en fournissant une plateforme pour : construire une image de l’opinion publique sur la façon avec laquelle les machines doivent prendre des décisions lorsqu’elles sont confrontées à des dilemmes moraux, rassembler et débattre des potentiels scenarios aux conséquences morales.

Si vous êtes intéressé à faire évoluer ce débat, le MIT vous propose de répondre à une série de questions, où vous devrez choisir quelle décision est moralement pertinente. En tant qu’observateur externe, vous devrez juger quel résultat est le plus acceptable. Vous pourrez ensuite comparer vos résultats à ceux d’autres personnes.
Tout en étant ludique, ce jeu est une façon de faire progresser le débat sur l’avenir des voitures autonomes. Pour accéder à ce site Web, cliquez ici : Machine Morale, et suivez les instructions.
Source : MIT
Crédit photo : Pixabay