reconnaissance-faciale-chimpanzés
Arsha Nagrani, de l’Université d’Oxford au Royaume-Uni, et ses collègues ont mis au point une intelligence artificielle de reconnaissance faciale capable de détecter et d’identifier les chimpanzés capturés dans des séquences vidéo enregistrées à l’état sauvage.

Une IA reconnaît les visages des chimpanzés à l’état sauvage

En utilisant l’IA, ils peuvent réduire le temps et les ressources nécessaires pour suivre les animaux dans leur habitat naturel. Cet algorithme pourrait aider les chercheurs et les défenseurs de la conservation de la faune à étudier plus efficacement les comportements complexes des chimpanzés et d’autres primates.
L’équipe a formé l’IA sur 50 heures d’archives faciales – couvrant une période de 14 ans – de chimpanzés à Bossou, en Guinée, en Afrique de l’Ouest. Les images de 23 chimpanzés, dont l’âge estimé va du nouveau-né à 57 ans, ont donné 10 millions d’images faciales.
L’algorithme a appris à suivre et à reconnaître en permanence les individus à partir de séquences vidéo brutes, explique Nagrani. Il fonctionnait bien même sur des images faiblement éclairées et de mauvaise qualité, et fonctionnait pour des images dans lesquelles les chimpanzés ne regardaient pas vers la caméra.

Une précision de 92%

L’intelligence artificielle avait une précision de reconnaissance d’identité globale de 92% et avait correctement identifié le sexe d’un animal 96% du temps. Pour tester ses capacités contre les humains, l’équipe a ensuite sélectionné 100 images fixes aléatoires et modifié l’intelligence artificielle ainsi que l’identité des chimpanzés
L’algorithme a atteint une précision de 84%, prenant 30 secondes pour terminer la tâche. En comparaison, les chercheurs expérimentés dans la reconnaissance des chimpanzés ont pris 55 minutes et avaient une précision moyenne de 42%.
Cet algorithme permettra aux chercheurs d’examiner plus efficacement comment le comportement et les interactions sociales changent au fil des années et des générations, explique le collaborateur Daniel Schofield. «Vous pouvez commencer à construire un réseau social», dit-il.

Cette IA pourrait être utilisée pour d’autres primates

En quantifiant les interactions entre les individus, ils ont pu suivre l’évolution de la structure de la communauté au fil du temps. Bien que l’équipe ait formé l’IA pour les chimpanzés, elle pourrait être appliquée à d’autres primates, explique Nagrani.
Cette recherche a été publiée dans Science Advances.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

La reconnaissance faciale fonctionne pour les chimpanzésmartinTechnologie
Arsha Nagrani, de l'Université d'Oxford au Royaume-Uni, et ses collègues ont mis au point une intelligence artificielle de reconnaissance faciale capable de détecter et d'identifier les chimpanzés capturés dans des séquences vidéo enregistrées à l'état sauvage. Une IA reconnaît les visages des chimpanzés à l'état sauvage En utilisant l'IA, ils peuvent...