savoir-où-une-baleine-à-voyager-en-écoutant-ses-sons
Parfois, lorsque vous voyagez, vous trahissez toujours votre origine lorsque vous chantez. La même chose semble s’appliquer aux baleines: les caractéristiques de leurs chants peuvent révéler leur origine.

Le chant des baleines indique leur origine

De plus, quand ces baleines voyagent, leurs chansons changent à mesure qu’elles trouvent de nouvelles mélodies à partir de baleines qu’elles rencontrent et qui viennent de différentes régions.
«Notre meilleure analogie est la mode humaine et les chansons pop», déclare Ellen Garland de l’Université de St Andrews au Royaume-Uni. Le partage de chants de baleines est une sorte de transmission culturelle qui peut donner des indices sur les déplacements d’une baleine au cours de sa migration et sur ses débuts. « Nous pouvons identifier une population dont une baleine est probablement issue par ce qu’elle chante », dit-elle.
Elle et son équipe ont enregistré les chansons de baleines passant près des îles Kermadec dans le Pacifique Sud en septembre et octobre 2015. Elles ont également enregistré des chansons de baleines à des endroits où les baleines se rassemblent pour se nourrir et se reproduire dans l’Ouest et le centre du Pacifique Sud, et autour de l’Australie orientale et occidentale.

Trois chants

L’équipe a décomposé chaque chanson en unités, telles que des notes, qui forment ensemble une phrase et plusieurs phrases qui se répètent pour former un thème. Quelques thèmes sont chantés dans un ordre défini pour former une chanson. Ils ont trouvé trois types de chansons de 52 chanteurs de baleines.
Le type de chanson 1 était dominant dans le Pacifique central, y compris les Îles Cook et la Polynésie française. La chanson de type 2 était la plus répandue dans l’Ouest, notamment en Nouvelle-Calédonie, à Tonga et à Nioué. Et la chanson de type 3 n’a été enregistrée que dans les eaux proches de l’Est de l’Australie.
Ils ont ensuite comparé ces chants à ceux des baleines situées près des îles Kermadec, un point de passage migratoire. Ici, ils ont trouvé deux versions distinctes de la chanson de type 1, qu’elles ont appelé 1a et 1b. Ces chansons peuvent se transformer à mesure que les baleines les transmettent, ajoutant un riff ou quelques notes.
Sur la base du pourcentage des similitudes entre les enregistrements, l’équipe a pu identifier les îles d’où provenaient les baleines des îles Kermadec. Ces découvertes ont été confirmées par l’identification génétique et photographique des baleines chanteuses.
Aucun des enregistrements des îles Kermadec ne correspondaient aux chants de l’Australie-Occidentale et très peu ressemblent à ceux de la Polynésie française et de l’Australie orientale. La plupart venaient de Nouvelle-Calédonie, de Nioué et des Îles Cook.

D’autres régions où les baleines transmettent leurs chants

Garland dit qu’il est probable qu’il existe d’autres endroits, comme les îles Kermadec, où les baleines de différentes régions peuvent se rencontrer et transmettre leurs chants, que ce soit sur des routes de migration ou sur des aires d’alimentation.
Cette recherche a été publiée dans Royal Society Open Science.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay