une-personne-sur-trois-ne-tolère-pas-les-parfums
Un adulte sur trois déclare que les produits parfumés leur causent des problèmes de santé, et un sur dix dit que les effets sont si graves qu’ils ont perdus leur travail, suggère une enquête réalisée auprès de plus de 4000 personnes. Mais il est difficile de savoir si les symptômes ressentis par ces personnes sont des réponses physiologiques directes ou si elles ont une composante psychologique.

Pourquoi des gens ne tolèrent pas les parfums ?

Les parfums sont utilisés pour masquer les odeurs ou ajouter un arôme agréable à une large gamme de produits, notamment dans de nombreux produits cosmétiques, des produits de nettoyage, des assainisseurs d’air, des détergents à lessive et des savons.
Des enquêtes précédentes ont montré que les personnes pensent être confrontées à un éventail de problèmes de santé lorsqu’elles sont exposées à de tels parfums. Un nombre croissant de personnes se décrivent comme ayant une «sensibilité chimique», dans laquelle de faibles concentrations de produits chimiques dans leur environnement quotidien déclenchent une gamme diversifiée de symptômes. Mais on sait peu de choses sur ce qui peut causer ces problèmes.
Anne Steinemann de l’Université de Melbourne, en Australie, a interrogé environ 1 100 personnes représentatives aux États-Unis, en Australie, au Royaume-Uni et en Suède, afin de mieux comprendre à quel point la sensibilité aux parfums est courante et son impact sur la vie quotidienne. Ceux-ci ont été recrutés au hasard à partir d’une base de données d’enquêtes de recherche de plus de six millions de personnes.

Le taux le plus élevé était aux États-Unis

Un répondant sur trois a déclaré que les produits parfumés avaient une incidence sur sa santé. Le taux de problèmes le plus élevés a été observé aux États-Unis, où près de 35% ont signalé des problèmes liés aux parfums. L’incidence signalée la plus faible a été enregistrée au Royaume-Uni, où près de 28% des personnes interrogées ont déclaré avoir été affectées par des parfums.
Un répondant sur cinq a déclaré que sa santé avait été affectée par le fait de côtoyer quelqu’un portant un produit parfumé, tandis qu’un sur six a déclaré avoir eu des problèmes de santé autour des assainisseurs d’air ou dans des pièces nettoyées avec des produits parfumés.
Les problèmes de santé les plus fréquents concernaient des problèmes respiratoires, touchant un participant sur six, suivis des migraines et des symptômes muqueux tels que des yeux larmoyants ou rouges. Neuf pour cent des personnes interrogées ont déclaré être tombées malades du fait de la présence de parfums au travail, d’avoir manqué des journées de travail ou même d’avoir perdu leur emploi à cause de cela.
Les gens disent qu’ils doivent éviter d’utiliser les toilettes, utiliser du savon dans les toilettes publiques et quitter les magasins à cause des parfums. Si une personne sur trois déclare que ces produits nuisent à sa santé, la sensibilité aux parfums peut être qualifiée d’épidémie, suggère Steinemann.

Cette étude confirme de précédentes recherches

Cette étude confirme des recherches antérieures montrant que ces types de plaintes sont relativement courantes, en particulier chez les personnes souffrant d’asthme, de rhinite, d’autisme et de migraines, déclare Connie Katelaris, immunologiste à l’hôpital de Campbelltown, en Australie. Cependant, aucun test de diagnostic standardisé n’est utilisé pour déterminer si ces effets sont physiologiques ou psychologiques, a-t-elle déclaré.
Les symptômes tels que le nez qui coule ou les yeux larmoyants suggèrent que la sensibilité aux parfums est une réaction physiologique, dit Katerlaris. Mais il est également possible que certaines personnes éprouvent des réactions psychologiques. Katelaris dit que certaines personnes s’inquiètent des effets de ces produits chimiques sur l’organisme et que cela pourrait déclencher des symptômes physiques.
Les réactions physiques et psychologiques peuvent également se combiner de manière complexe, explique Katelaris. Avoir une réaction physique comme un mal de tête après avoir senti une odeur de peinture à un moment peut rendre plus anxieux une personne la prochaine fois qu’elle entrera dans un nouveau bâtiment, car elle anticipe les nouvelles odeurs de peinture.

Les produits devraient porter des étiquettes indiquant la présence de parfums

Steineman suggère que les parfums soient retirés de nombreux produits et ne soient pas utilisés dans les espaces publics. Elle aimerait également que les produits portent des étiquettes claires indiquant la présence d’un parfum et des ingrédients qu’il contient. Mais Guy Marks, de l’Université de New South Wales, en Australie, dit qu’il faudrait davantage de preuves sur les réactions physiologiques des gens aux parfums pour justifier de telles actions.
Sept pour cent des personnes interrogées ont déclaré que les parfums étaient à l’origine de leurs crises d’asthme, mais de nombreuses personnes asthmatiques mal traitées constatent que leur sensibilité aux parfums diminue une fois que leur asthme est mieux maîtrisé, explique Marks.
Cette recherche a été publiée dans Air Quality, Atmosphere & Health.
Source : News Scientist
Crédit photo : Pixabay

Une personne sur trois ne tolère pas les parfumsmartinBiologie
Un adulte sur trois déclare que les produits parfumés leur causent des problèmes de santé, et un sur dix dit que les effets sont si graves qu’ils ont perdus leur travail, suggère une enquête réalisée auprès de plus de 4000 personnes. Mais il est difficile de savoir si les...