une-nouvelle-approche-pour-traiter-inflammation-des-articulations
Les médicaments qui atténuent l’inflammation des articulations causée par diverses maladies, notamment l’arthrite rhumatismale, peuvent également compromettre le système immunitaire d’une personne, mais une nouvelle approche suggère une solution à ce problème.

Une nouvelle approche contre l’inflammation des tissus

Des chercheurs ont découvert un mécanisme susceptible de soulager l’inflammation en supprimant la migration d’un type de globules blancs appelés neutrophiles. Ces cellules migrent dans les tissus afin de tuer les agents pathogènes, mais peuvent également causer une inflammation excessive, entraînant des lésions tissulaires et d’autres effets indésirables.
Les scientifiques ont identifié une molécule génétique appelée miR-199, un type de «micro-ARN», qui réduit la migration des neutrophiles, donc qui potentiellement soulageraient l’inflammation des articulations sans compromettre le système immunitaire. « Cela est important, car divers défis consistent à atténuer l’inflammation préjudiciable tout en préservant l’immunité », a déclaré Qing Deng, professeur adjoint au département de sciences biologiques de l’Université de Purdue.
Les chercheurs ont utilisé une méthode de criblage génétique pour identifier huit micro-ARN qui suppriment la migration des neutrophiles, y compris la miR-199. Ils ont découvert que la miR-199 inhibait directement l’action d’une enzyme appelée kinase 2 dépendant de la cycline, ou CDK2, ce qui freine la migration des neutrophiles.

La miR-199 et la CDK2 seraient de nouvelles cibles 

Bien que la CDK2 soit bien connue pour son rôle dans la régulation du cycle de vie d’une cellule son lien avec la migration des neutrophiles était jusqu’alors inconnu. «Ces travaux suggèrent que la miR-199 et la CDK2 seraient de nouvelles cibles pour traiter les affections inflammatoires et introduiraient une voie de la fonction pour la CDK2 en dehors de la régulation du cycle cellulaire», a déclaré Deng.
Les microARN ont récemment été utilisés dans des essais cliniques pour traiter le cancer et certaines infections. Ils sont également utilisés comme outils de dépistage pour identifier les mécanismes sous-jacents des maladies et du comportement cellulaire. Cependant, le rôle des microARN dans la régulation de la migration des neutrophiles est en grande partie inconnu.
« L’absence de ces connaissances peut potentiellement conduire à des occasions manquées d’exploiter les microARN et leurs cibles pour limiter l’inflammation neutrophilique », a déclaré Deng. « Nos résultats de recherche élargissent la compréhension actuelle de la migration des neutrophiles et suggèrent une nouvelle stratégie pour gérer l’inflammation par les neutrophiles. »
Une recherche a été effectuée chez le poisson-zèbre et également dans des cellules ressemblant à des neutrophiles. « Nos résultats révèlent des fonctions auparavant inconnues de la miR-199 et de la CDK2 dans la régulation de la migration des neutrophiles et fournissent une nouvelle direction dans le soulagement de l’inflammation systémique », a déclaré Deng.
«Ici, nous avons apporté la preuve que la miR-199 est un suppresseur de la migration cellulaire dans les globules blancs, élargissant ainsi son rôle au-delà de la biologie du cancer», a déclaré Deng.

Comprendre les mécanismes moléculaires de la CDK2 

Cette découverte a des implications pour des maladies telles que l’arthrite rhumatismale, le diabète, les maladies neurodégénératives et le cancer. L’étape suivante consistera à comprendre les mécanismes moléculaires permettant à la CDK2 de supprimer la migration des neutrophiles et l’inflammation létale.
Cette recherche a été publié dans PNAS.
Source : Purdue University
Crédit photo : Pixabay

Une nouvelle approche pour traiter l'inflammationmartinBiologie
Les médicaments qui atténuent l’inflammation des articulations causée par diverses maladies, notamment l’arthrite rhumatismale, peuvent également compromettre le système immunitaire d’une personne, mais une nouvelle approche suggère une solution à ce problème. Une nouvelle approche contre l'inflammation des tissus Des chercheurs ont découvert un mécanisme susceptible de soulager l'inflammation en supprimant...