les-girafes-fredonnent-toute-la-journée
Nous connaissons de nombreux sons d’animaux, mais quel son vous vient à l’esprit lorsque vous pensez à une girafe? Ces animaux à long cou émettent des sons de base tels que des reniflements ou des éclats de nez, mais rien que vous puissiez identifier comme étant un son aussi clair que font les lions par exemple.

Des girafes qui fredonnent

Mais des biologistes disent avoir découvert que les girafes fredonnent. Les gens avaient précédemment supposé que les girafes étaient incapables de produire des sons car elles leur étaient physiquement difficiles de générer un flux d’air suffisant à travers leurs longs cous pour produire des vocalisations. D’autres ont suggéré que les girafes utilisaient des sons «infrasoniques» à basse fréquence – des sons inférieurs au niveau de la perception humaine – tout comme le font les éléphants et les autres grands animaux pour la communication à longue distance.
Après avoir examiné près de 1000 heures d’enregistrements sonores dans trois zoos européens, Angela Stöger de l’Université de Vienne, en Autriche, n’a trouvé aucune preuve de communication infrasonique – mais elle a capté un bourdonnement étrange provenant des enclos à girafes des trois zoos la nuit. «J’étais fascinée parce que ces signaux ont un son très intéressant et une structure acoustique complexe», dit-elle.
Ce «bourdonnement» s’est révélé être un son de basse fréquence, d’environ 92 hertz. Ce n’est pas un infrason, on peut encore l’entendre sans aide. Stöger et ses collègues disent que ce bourdonnement a une durée variable et qu’il contient une riche combinaison de notes.
Écoutez une girafe fredonner :

Les girafes ont un système structuré socialement, et depuis longtemps les scientifiques essaient de comprendre comment ils communiquent, explique Meredith Bashaw du Franklin & Marshall College à Lancaster, en Pennsylvanie. «Cette nouvelle vocalisation pourrait ajouter une pièce à ce puzzle», dit-elle.

Pourquoi ce bourdonnement ?

Bashaw dit qu’elle peut imaginer quelques rôles potentiels pour ce bourdonnement. «Cela pourrait être produit passivement – comme le ronflement – ou pendant un état de rêve – comme des hommes qui parlent ou des chiens qui aboient dans leur sommeil», dit-elle. Alternativement, cela pourrait être un moyen pour les girafes de communiquer les unes avec les autres dans le noir, lorsque la vision est limitée, en disant: « Hé, je suis ici », ajoute-t-elle.
Malheureusement, explique Stöger, elle et ses collègues n’ont pas été en mesure d’observer les girafes à mi-bourdonnement. Nous ne sommes donc pas informés des comportements associés à ces sons. Mais les vocalisations chez d’autres espèces ayant une structure sociale similaire sont connues pour transmettre des informations sur des choses telles que l’âge, le sexe, l’excitation sexuelle, la domination ou les états de reproduction, dit-elle.
John Doherty, à l’Université Queen’s de Belfast, qui étudie les girafes dans la réserve de Samburu, dans le Nord du Kenya explique: «une fois, j’ai rencontré une vocalisation audible qui rappelle [les] enregistrements, encore une fois venant d’une girafe captive», dit-il. « Mais, dans ce cas, [la girafe] a été clairement perturbée par une procédure d’élevage pratiquée sur son veau dans un enclos séparé mais visible. »

Ce son pourrait être le résultat d’un rêve

« Cela pourrait être produit passivement – comme le ronflement – ou produit pendant un état de rêve » Cette nouvelle découverte ne devrait pas surprendre les habitants de Paignton, dans le Sud-Ouest de l’Angleterre. L’année dernière, beaucoup d’entre eux se sont plaints d’un bruit de bourdonnement venant d’un zoo de girafes la nuit. « Je suis très fatigué. Ce bruit est toujours là », a déclaré un habitant au Torquay Herald Express. « Je suis dérangé la nuit et je suis éveillé par ça. »
Cependant, malgré ces nouvelles découvertes, les responsables du zoo de Paignton nient toute implication de la girafe. «Non, ce n’est certainement pas lié au problème de notre voisin – mais l’image de nos girafes qui chantonnent joyeusement toute la nuit est délicieuse!», déclare Phil Knowling, responsable de la presse et des relations publiques au zoo de Paignton.
Stöger admet qu’il est peu probable que ce bourdonnement ait provoqué une perturbation. «Les signaux des girafes ne sont pas si intenses. Personnellement, je doute que les voisins entendent cela », dit-elle.
Cette recherche a été publiée dans BMC Research Notes.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay