La fréquence cardiaque s’harmonise chez les amoureux

Biologie https://live.staticflickr.com/65535/48774099287_a29120aa4a_b.jpg https://live.staticflickr.com/65535/48774099287_a29120aa4a_b.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/09/22/la-frequence-cardiaque-sharmonise-chez-les-amoureux/#respond
742

personnes-en-amour-fréquence-cardiaque-harmonisation

Si vous voulez que quelqu’un vous aime, oubliez le langage corporel – la vraie mesure pour savoir si deux personnes sont en amour est la synchronisent de leurs fonctions corporelles internes, comme la fréquence cardiaque et la transpiration.

Comment savoir si votre partenaire est en amour avec vous

«Vous entendez souvent cette fameuse phrase selon laquelle des personnes qui tombent en amour, il se produit entre elles des étincelles – nous voulions savoir si nous pouvions quantifier ces étincelles», a déclaré Mariska Kret de l’Université de Leiden aux Pays-Bas lors d’une réunion de la Fédération européenne de primatologie à Oxford la semaine dernière.

L’équipe de Kret a enquêté en mettant en place une cabine lors d’un festival de musique, où les gens pouvaient participer à de brèves réunions en tête à tête avec des partenaires potentiels. Ils ont été autorisés à regarder l’autre personne pendant deux minutes et à bénéficier de deux minutes supplémentaires pour discuter.

Les 140 personnes qui ont pris part à ce concours étaient hétérosexuelles, car seules quelques personnes gaies se sont portées volontaires et leurs visites à la cabine n’ont pas coïncidé les unes avec les autres.

Aucun langage corporel ne permet de savoir si l’attraction est partagée

Les sujets étaient reliés à des capteurs qui mesuraient leur fréquence cardiaque et leur conductivité cutanée et portaient des lunettes qui suivaient leur regard. De plus tous leurs mouvements corporels étaient enregistrés. À la fin, ils ont répondu à des questions sur leur réunion, notamment s’ils souhaitaient se rencontrer de nouveau et s’ils pensaient que leur partenaire le souhaitait lui aussi,

Les chercheurs ont découvert qu’il n’existait aucun langage corporel permettant de prédire si des personnes appréciaient ou non leur partenaire – y compris le regard, les expressions faciales, le toucher du visage et l’acquiescement

Parfois, les gens reproduisaient le comportement de l’autre personne – par exemple, en souriant ou en inclinant la tête de la même façon que l’autre personne. Mais contrairement à la croyance populaire, il n’y avait pas de corrélation entre le fait de se ressembler et qu’il y ait des étincelles d’attraction.

Sally Farley de l’Université de Baltimore dit que cela contredit les études précédentes. «Il y a un grand nombre d’études scientifiques qui montrent que les comportements sont prédictifs de l’attraction. Le contact visuel, la proximité, le toucher, les gestes, le mimétisme, la voix sont autant d’indicateurs comportementaux de l’attraction. »

La fréquence cardiaque et la conductance cutanée étaient synchronisées

Cependant, l’équipe néerlandaise a constaté que plus la fréquence cardiaque et la conductance cutanée des couples étaient synchronisées pendant leur conversation, plus ils étaient attirés les uns par les autres. «Il n’y avait pas de langage corporel pour vous dire si votre partenaire était intéressé – la physiologie est l’endroit où nous avons trouvé les meilleures estimationss», déclare Eliska Prochazkova, également de l’Université de Leiden.

Les gens ne peuvent généralement pas contrôler ces fonctions internes, explique Prochazkova. «Nous ne pouvons pas percevoir le cœur de l’autre personne. Mais souvent notre subconscient peut être influencé par notre physiologie. »

L’équipe a également constaté que les personnes mesuraient mal les sentiments de leurs partenaires. Lorsqu’on leur a demandé de prédire si leur partenaire aimerait avoir les rencontrer de nouveau, ils n’ont pas obtenu de meilleurs résultats que le hasard.

Mais les réponses ont révélé un certain parti pris: si une personne aimait leur partenaire, elle était plus susceptible de penser qu’elle l’aimait, même si en réalité il n’y avait pas de corrélation. «Les gens ont tendance à être biaisés par leurs propres sentiments», explique Prochazkova.

Il y avait des différences entre les hommes et les femmes

Les chercheurs ont également constaté des différences entre les comportements des hommes et des femmes. Les femmes ont souri, ont acquiescé et se sont plus souvent touché le visage, tandis que les hommes ont davantage regardé la tête et les yeux de leur partenaire. De plus, les femmes étaient plus exigeantes. Seules 34% des femmes ont déclaré vouloir une seconde rencontre, contre 53% des hommes.

Cette recherche a été pré-publiée dans BioRxiv.

Source : New Scientist
Crédit Photo : Pixabay

https://live.staticflickr.com/65535/48774099287_a29120aa4a_b.jpg