un-composé-contre-plusieurs-sortes-de-virus
Des scientifiques du Skoltech Center for Energy Science and Technology et de l’Institute of Problems of Chemical Physics of RAS, en collaboration avec des chercheurs de quatre autres centres de recherche russes et étrangers, ont découvert une nouvelle réaction qui permet d’obtenir des dérivés hydrosolubles du fullerène qui combattent efficacement les virus de la grippe, le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), le virus de l’herpes simplex (HSV), et le cytomégalovirus (CMV).

Des dérivés du fullerène contre les infections virales

Depuis des millénaires, les virus affectent les populations, provoquant souvent de vastes épidémies qui anéantissent des villes entières. Les virus attaquent tous les êtres vivants sur la Terre, des vertébrés supérieurs aux formes de vie simples et unicellulaires, aux bactéries et même aux autres virus. Actuellement, plus de 90 % des maladies infectieuses humaines sont causées par des virus.
Le VIH qui cause le sida est l’un des virus les plus dangereux. Selon l’OMS, le nombre de patients infectés par le VIH en Russie a déjà dépassé le million (environ 1% de la population) et continue d’augmenter en flèche, faisant de l’épidémie de VIH une menace inquiétante pour le pays.
La circulation mondiale des virus de la grippe saisonnière qui tuent 500 000 personnes chaque année dans le monde est un autre problème critique de santé publique. Les nouvelles variétés de virus de la grippe entraînent souvent des taux de mortalité élevés (jusqu’à 60 % pour la grippe aviaire H5N1 et H5N8) et sont très résistantes aux médicaments existants.
Les médicaments antiviraux modernes prolongent la durée de vie et améliorent la qualité de vie, tout en présentant un certain nombre de défauts majeurs, tels que la toxicité, la biodisponibilité limitée et le développement de la résistance aux médicaments. Les souches de grippe en circulation changent rapidement, ce qui réduit l’efficacité des vaccins antigrippaux couramment administrés. Tout cela fait de la recherche de nouvelles classes de médicaments antiviraux une demande urgente.
Une forme unique de carbone, le fullerène C60 a la forme d’un ballon de football avec des atomes de carbone situés au sommet de ses pentagones et hexagones. Bien que les molécules de fullerène possèdent des propriétés biologiques uniques, les fullerènes et leurs dérivés classiques sont insolubles dans l’eau et les milieux biologiques, rendant leur application en médecine extrêmement difficile.

Des dérivés du fullerène hydrosolubles à haute activité antivirale 

Il y a deux ans, une équipe de recherche dirigée par le professeur Pavel Troshin, et le Skoltech, a proposé plusieurs approches efficaces pour la synthèse de dérivés du fullerène hydrosolubles. Dans leur dernière étude, les chercheurs ont découvert une nouvelle réaction unique qui a permis d’obtenir une série de dérivés du fullerène hydrosolubles à haute activité antivirale qui n’étaient pas disponibles auparavant. Le mécanisme de cette transformation inhabituelle des fullerènes a été proposé sur la base de calculs chimiques quantiques.
« Notre dernière étude se concentre sur la synthèse d’inhibiteurs hautement efficaces d’infections virales dangereuses, telles que le VIH, différentes variétés de la grippe, le HSV et le CMV, en utilisant des dérivés du fullerène comme plateforme multifonctionnelle.
Nous avons découvert une réaction de Michaelis-Arbuzov inversée unique en son genre qui permet d’affiner les propriétés antivirales des nouveaux composés et d’établir des corrélations fondamentales entre la structure d’un composé et son activité antivirale « , explique Olga Kraevaya, première auteure de l’article et doctorante à Skoltech.

Des médicaments antiviraux à large spectre

Les résultats de cette étude ouvrent de vastes perspectives pour le développement de médicaments antiviraux capables de supprimer les lignées des virus résistants, ce qui aidera à combattre les infections actuellement non traitables
Les résultats de cette recherche ont été publiés dans Organic & Biomolecular Chemistry,
Source : The Skolkovo Institute of Science and Technology
Crédit photo : PXhere

Des composés de fullerène éliminent les infections viralesmartinbiothechnologie
Des scientifiques du Skoltech Center for Energy Science and Technology et de l'Institute of Problems of Chemical Physics of RAS, en collaboration avec des chercheurs de quatre autres centres de recherche russes et étrangers, ont découvert une nouvelle réaction qui permet d'obtenir des dérivés hydrosolubles du fullerène qui combattent...