supplément-oméga-3-moins-de-risques-de-maladies-cardiovasculaires
Selon une nouvelle méta-analyse majeure de la Harvard T.H. Chan School of Public Health et du Brigham and Women’s Hospital, les personnes qui ont reçu des suppléments d’huile de poisson oméga-3 dans le cadre d’essais cliniques randomisés présentaient un risque moindre de crise cardiaque et d’autres événements cardiovasculaires (MCV) que celles qui ont reçu le placebo.

Les suppléments d’oméga-3 réduisent les risques de cardiopathies

Les chercheurs ont découvert un lien entre la supplémentation quotidienne en oméga-3 et la réduction du risque de la plupart des MCV, y compris les crises cardiaques, la mort par coronaropathie et la mort par MCV, mais ils n’ont pas vu d’avantages pour l’AVC. De plus, des doses plus élevées de suppléments d’oméga-3 dans l’huile de poisson semblaient réduire encore davantage les risques.
« Cette méta-analyse fournit les données les plus récentes sur les effets de la supplémentation en oméga-3 sur le risque de MCV multiples. Nous avons constaté des effets protecteurs importants de la supplémentation quotidienne en oméga-3 contre la plupart des risques de MCV, et les associations semblaient avoir une relation dose-réponse « , a déclaré le premier auteur, Yang Hu, chercheur postdoctoral au département de nutrition de la Harvard Chan School.
Bien que des études observationnelles aient montré une association entre la consommation de poissons et un risque moindre de maladie cardiaque, les résultats d’essais cliniques comparatifs et randomisés (ECR) ont été incohérents. Deux études publiées l’an dernier n’ont pas trouvé d’éléments probants clairs sur les avantages d’une supplémentation.

Une méta-analyse de 120 000 adultes dans 13 essais randomisé

Dans cette nouvelle analyse, les chercheurs ont effectué une méta-analyse mise à jour qui comprenait trois essais à grande échelle récemment terminés, ce qui a augmenté la taille de l’échantillon de 64 %. La population totale analysée par Hu et ses collègues comprenait plus de 120 000 adultes dans 13 essais randomisés à l’échelle mondiale. L’analyse comprenait l’étude VITAL, la plus vaste étude randomisée sur les oméga-3 à ce jour.
Les résultats ont montré que les personnes qui prenaient quotidiennement des suppléments d’huile de poisson oméga-3, comparativement à celles qui prenaient un placebo, réduisaient leur risque de développer la plupart des maladies cardiovasculaires, sauf l’AVC, y compris un risque réduit de 8 % de crise cardiaque et de décès par coronaropathie (MCV).
L’association était particulièrement évidente à des doses plus élevées de suppléments d’oméga-3 dans l’huile de poisson. Cette constatation peut suggérer que l’administration de suppléments d’oméga-3 marins à des doses supérieures de 840 mg/jour utilisée dans la plupart des essais cliniques randomisés pourrait mener à une réduction plus importante du risque de MCV.
Étant donné que plusieurs millions de personnes subissent des MCV chaque année dans le monde, même une petite réduction du risque peut se traduire par une réduction de centaines de milliers de crises cardiaques, selon les chercheurs.

La supplémentation en oméga-3 jouerait un rôle important

« Bien que les recommandations de santé publique devraient se concentrer sur l’augmentation de la consommation de poissons, une alimentation saine pour le cœur, l’activité physique et d’autres habitudes de vie saines, cette étude suggère que la supplémentation en oméga-3 pourrait jouer un rôle important chez les patients à risque », a déclaré JoAnn Manson, chef de la division de médecine préventive au Brigham and Women’s Hospital et professeur au département d’épidémiologie de la Harvard Chan School.
Cette étude a été publiée dans le Journal of the American Heart Association.
Source : Harvard T.H. Chan School of Public Health
Crédit photo : Pixabay