les-gènes-contre-le-stress-mènent-à-une-vie-plus-longue
La plupart des baleines sont des mammifères qui vivent très longtemps. C’est surtout le cas des baleines grises. Le secret de leur longue vie ? Une résilience au stress, selon le premier séquençage génétique de ces animaux.

Les gènes de la résistance au stress

Les gènes de la résistance au stress sont également partagés par d’autres animaux à longue vie longue, comme les humains et les rats-taupes nus. Et c’est cette résistance au stress qui protège la plupart de ces animaux du cancer, dit Dmitri Toren, actuellement à l’académie roumaine de Bucarest.
Toren et ses collègues étudient le vieillissement et les raisons pour lesquelles certains animaux peuvent vivre si longtemps. L’équipe a décidé d’étudier la baleine grise parce qu’elle peut vivre jusqu’à 70 ans et qu’elle est considérée comme le 8e mammifère ayant la vie la plus longue.
Afin d’étudier des cellules prélevées sur des baleines grises, un collègue de Toren s’est rendu à Chukotka, une région autonome de la Russie, où la chasse annuelle aux baleines est réglementée par la commission baleinière internationale. « C’était difficile de faire une biopsie, dit Toren. « Il a dû prendre l’avion et attendre six mois. »
Une fois que l’équipe a obtenu les tissus hépatiques et rénaux de deux baleines, les chercheurs ont examiné les gènes qui étaient activés dans chaque échantillon. Ils ont classé les gènes exprimés en catégories selon leurs fonctions et se sont concentrés sur ceux qui avaient été précédemment liés au vieillissement. Il s’agit notamment des protéines qui influent sur la façon dont l’organisme peut se débarrasser des protéines défectueuses et entretenir et réparer l’ADN, ainsi que d’autres qui interviennent dans le fonctionnement du système immunitaire.
Toren et ses collègues ont ensuite comparé ces niveaux d’expression génétique à ceux de deux autres baleines à longue durée de vie – la baleine boréale et le petit rorqual – ainsi qu’à ceux des souris, des vaches et des rats-taupes nus. Tous ces animaux étaient de jeunes adultes.

Des gènes associés au maintien de l’ADN

Il est difficile de comparer les gènes individuels d’une espèce à l’autre, alors l’équipe a plutôt classé la prévalence des protéines exprimées par les gènes en selon leurs fonctions. En comparant ces classements entre les espèces, ils ont constaté que les animaux ayant une longue durée de vie exprimaient des niveaux beaucoup plus élevés de gènes associés au maintien de l’ADN et des cellules immunitaires, et à l’élimination des protéines endommagées.
Cela peut expliquer pourquoi on pense que les baleines sont protégées contre le cancer. Les baleines grises peuvent vivre dans des eaux glacées et passer beaucoup de temps sous l’eau, où les niveaux d’oxygène sont bas. Les rats-taupes nus sont tout aussi doués pour vivre sous terre avec peu d’oxygène.
« Suggérer que la résilience au stress est importante est une hypothèse très plausible « , dit Lorna Harries de l’Université d’Exeter. « Nous savons que la réponse au stress moléculaire a tendance à diminuer avec l’âge, alors ce n’est pas surprenant que ce soit l’une des choses qui ait été choisie. »

D’autres recherches sont nécessaires pour confirmer cette découverte

M. Harries souligne que les chercheurs n’ont peut-être pas remarqué certaines différences entre les espèces animales et que, comme l’équipe n’a pu étudier que deux baleines, d’autres recherches sont nécessaires pour confirmer leurs conclusions.
Cette recherche a été publiée dans bioRxiv.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Les gènes contre le stress mèneraient à une longue viemartinBiologie
La plupart des baleines sont des mammifères qui vivent très longtemps. C'est surtout le cas des baleines grises. Le secret de leur longue vie ? Une résilience au stress, selon le premier séquençage génétique de ces animaux. Les gènes de la résistance au stress Les gènes de la résistance au stress...