des-plants-de-tomates-qui-poussent-dans-du-sol-salé
Il n’y a pas de meilleure façon de manger une tomate fraîche qu’en ajoutant un peu de sel. Mais lorsque vous cultivez ces juteuses tomates, le sel dans le sol ou l’eau d’irrigation salée peut tuer ces plants.

De juteuses tomates qui poussent dans du sol salé

Mais des phytologues du Moyen-Orient ont découvert que l’ajout au sol d’un champignon des racines du désert, Piriformospora indica, d’abord isolé en Inde, protégeait les plants de tomates des effets nocifs du sel.
Ils ont planté des tomates dans une serre comme le ferait un producteur commercial, la moitié dans du sol avec des champignons. Pendant 4 mois, ils ont arrosé environ la moitié des plants de tomates avec et sans champignons dans le sol avec environ un tiers d’eau aussi salée que l’eau de mer. Les feuilles des plants de tomates provenant de plantes infectées contenaient davantage d’une enzyme qui élimine le sodium nocif des cellules.
De plus, les plants de tomates ont été en mesure de maintenir des niveaux appropriés de potassium, ce qui est nécessaire à la croissance des tomates, rapporte l’équipe dans Scientia Horticulturae.

Une augmentation du rendement de 65%

Dans les plants irrigués avec de l’eau salée, l’infection fongique des racines a augmenté le rendement des tomates de 65% par rapport aux plants non infectés. Même les tomates infectées irriguées avec de l’eau non salée ont obtenu de meilleurs résultats, avec une augmentation de 22 % du rendement.
D’autres avaient montré que ce champignon améliorait la croissance de l’orge et du riz cultivés dans des conditions salées. Et un autre champignon s’était avéré bénéfique dans des conditions de faible salinité.
Ces performances sont importantes, disent les phyto-scientifiques, car d’ici 2050, la moitié des sols cultivés dans le monde seront salés. Et l’ajout des champignons au sol peut être un moyen peu coûteux de faire face à ce changement.
Source : Science
Crédit photo : Pixabay