objectif-mince-et-léger-pour-les-smartphones
La nouvelle vague de smartphones qui a frappé le marché, viennent tous avec des appareils photo incroyables qui produisent des images brillantes. Il n’y a qu’un seul problème – les objectifs de l’appareil photo à l’arrière peuvent former des bosses inesthétiques et encombrantes.

Un objectif plus mince et à vision nocturne

Mais des chercheurs en génie électrique et informatique de l’Université de l’Utah ont mis au point un nouveau type d’objectifs optiques beaucoup plus fins et légers que les objectifs conventionnels, qui fonctionnent également avec l’imagerie nocturne, une aubaine pour les smartphones qui pourraient devenir plus minces sans ces « bosses de caméra », ainsi que pour les caméras des drones à vision nocturne pour les soldats.
Ce travail de l’équipe des chercheurs fait l’objet d’un nouveau document de recherche publié dans PNAS. L’article est coécrit par Monjurul Meem, Sourangsu Banerji, Apratim Majumder, Rajesh Menon et Berardi Sensale Rodriguez, étudiants diplômés en génie électrique et informatique de l’Université de l’Utah, et Fernando Guevara Vasquez, professeur associé en mathématiques.
Alors que les objectifs conventionnels pour les caméras des smartphones ont une épaisseur de quelques millimètres, ce nouvel objectif ne fait que quelques microns d’épaisseur, soit mille fois moins que les objectifs ordinaires, selon M. Menon. « Nos objectifs sont cent fois plus légers et mille fois plus fins, mais leur performance peut être aussi bonne que les objectifs conventionnels « , dit-il.

Il est constitué de microstructures courbant la lumière dans la bonne direction

Un objectif incurvé conventionnel prend la lumière qui rebondit sur un objet et la plie avant qu’elle n’atteigne le capteur de l’appareil photo qui forme l’image numérique. Mais ce nouvel objectif possède de nombreuses microstructures, chacune courbant la lumière dans la bonne direction au niveau du capteur. L’équipe a développé un procédé de fabrication avec un nouveau type de polymère et des algorithmes permettant de calculer la géométrie de ces microstructures.
« Vous pouvez considérer ces microstructures comme de très petits pixels d’un objectif », explique M. Menon. « Ils ne sont pas un objectif en soi, mais ils travaillent tous ensemble pour agir comme un objectif. » Le résultat est un objectif plat au lieu d’être courbée et plus de 20 fois plus mince qu’un cheveu humain avec la possibilité supplémentaire d’être utilisée en imagerie thermique pour voir des objets dans le noir.
Bien que cela pourrait ultimement produire des caméras pour les téléphones intelligents sans bosse, cela pourrait aussi leur donner la possibilité de prendre des images thermiques pour rechercher des signatures thermiques.

Une technologie pour des drones militaires pour des missions nocturnes

Mais une utilisation plus immédiate de cette technologie permettrait aux drones militaires d’être plus légers de voler plus longtemps pour des missions nocturnes, comme cartographier les feux de forêts ou rechercher des victimes des catastrophes naturelles. Et les soldats sur le terrain pourraient transporter des caméras de vision nocturne beaucoup plus légères pour des durées de vol plus longues.
M. Menon indique que cet objectif pourrait également être moins coûteux à fabriquer parce que sa conception leur permet de les fabriquer en plastique plutôt qu’en verre.
Source : University of Utah
Crédit photo : Pixabay