les-sauropodes-avaient-de-becs-de-tortues
Typiquement plus grands que quatre éléphants et plus résistants qu’un avion de ligne, les sauropodes sont parmi les plus célèbres des dinosaures. Mais des scientifiques se sont peut-être trompés sur l’une de leurs principales caractéristiques. Au lieu d’avoir des lèvres de lézard, ces béhémoths arboraient des becs semblables à ceux des oiseaux ou des tortues, rapportent les chercheurs lors de la réunion annuelle de la société de paléontologie des vertébrés.

Les sauropodes avaient des becs comme les tortues

Les dinosaures se sont peut-être servis de ces becs, qui renfermaient un grand nombre de longues dents en forme de chevilles, pour récolter les grandes quantités de végétation dont ils avaient besoin pour atteindre cette taille record.
Cette recherche aide à répondre à un mystère de longue date, dit l’auteur de l’étude Kayleigh Wiersma, paléontologue à l’Université de Bonn en Allemagne. Depuis les années 1930, de longues rangées de dents des sauropodes isolées – encore parfaitement disposées dans la position où elles auraient été dans la bouche durant la vie – ont été retrouvées sous forme de fossiles dans des roches, mais sans un seul morceau d’os fossile les entourant. « Il devait y avoir quelque chose qui les retenait en place », dit-elle. « Sinon, ils auraient été éparpillés tout autour du site de fouilles. »
Wiersma et son coauteur, Martin Sander, de l’Université de Bonn, ont évoqué pour la première fois la possibilité d’une structure de gencive ou de bec en 2017. C’était basé sur l’analyse de deux crânes de Camarasaurus. Aujourd’hui, ils ont étudié sept ensembles de rangées de dents isolées provenant de diverses espèces de sauropodes, dont le sauropode allemand « nain » Europasaurus, ainsi que les groupes qui comprennent des espèces bien connues telles que les Diplodocus, les Brachiosaurus, et les Apatosaurus.

Les becs ont pu maintenir les dents fermement en place

Les scientifiques rapportent la présence probable de becs chez plusieurs de ces espèces. Cette découverte est basée sur sept rangées de fossiles isolées qui comprenaient jusqu’à 40 dents, ainsi que sur une analyse détaillée des crânes et des dents des Camarasaurus et des Europasaurus. Les fossiles dentaires de ces espèces ne montrent généralement qu’une usure superficielle d’environ 50 % jusqu’à la mâchoire, explique M. Wiersma.
Cela indique que ces dents étaient autrefois profondément ancrées dans une « rhamphothèque », ou une structure en kératine en forme de bec (qui forme également nos cheveux et nos ongles, ainsi que le bec et les plumes des oiseaux). Selon les auteurs, les reconstructions existantes des visages des sauropodes auraient laissé les racines des dents exposées et des dents attachées au crâne. Chez les Camarasaurus et les Europasaurus, le couple de chercheurs a également trouvé de minuscules fosses dans l’os de surface de la mâchoire, ce qui peut indiquer la présence de vaisseaux sanguins qui nourrissaient autrefois les tissus de ces becs.
Wiersma et Sander pensent que les becs ont pu maintenir les dents fermement en place et assuraient leur stabilité pendant que les dinosaures se frayaient un chemin à travers de grandes quantités de fougères, de conifères et autres matières végétales préhistoriques. « On ne peut pas avoir des dents exposées de cette façon et ne pas avoir de protection « , dit Steve Salisbury, un paléontologue qui travaille sur les sauropodes à l’Université du Queensland. « Il semble plus probable qu’il y avait une sorte de tissu qui aurait au moins entouré la base et fourni un tampon contre l’environnement extérieur »

D’autres dinosaures avaient des becs

Les becs sont déjà connus dans de nombreux autres groupes de dinosaures — y compris les tricératops, les stégosaures, les hadrosaires à bec de canard et les pachycéphalosaures à tête cylindrique — puisque les bases osseuses des becs sont conservées dans des fossiles.
Étant donné que les oiseaux, certains crocodiles préhistoriques et les premiers parents de dinosaures appelés les silésaurides ont aussi des structures en forme de becs, les ancêtres de ce groupe de dinosaures peuvent avoir eu des becs, dit Darren Naish, paléontologue à l’Université de Southampton au Royaume-Uni. « Mais je ne pense pas que nous nous attendions à ce que les sauropodes aient des becs. », ajoute-t-il. « C’est un tout nouveau look. »
Source : Science
Crédit photo : Pixabay