le-DFDT-un-insectice-oublié
Une nouvelle étude fascinante publiée dans le Journal of the American Chemical Society explore la chimie ainsi que l’histoire complexe et alarmante du DFDT, un insecticide à action rapide.
« Nous avons entrepris d’étudier la croissance des cristaux d’un insecticide peu connu et découvert son histoire surprenante, y compris l’impact de la Seconde Guerre mondiale sur le choix du DDT et non du DFDT – comme insecticide primaire au 20e siècle « , a déclaré Bart Kahr, professeur de chimie à la New York University et un des principaux auteurs de l’étude.

Découverte des formes solides de DFDT

Kahr et Michael Ward, professeur de chimie à l’Université de New York, ont étudié la croissance des cristaux, ce qui les a amenés il y a deux ans à découvrir une nouvelle forme cristalline du célèbre insecticide DDT. Le DDT est connu pour ses effets néfastes sur l’environnement et la faune. Mais la nouvelle forme mise au point par Kahr et Ward s’est avérée plus efficace contre les insectes – et en plus petites quantités, ce qui pourrait réduire son impact environnemental.
En continuant d’explorer la structure cristalline des insecticides, l’équipe de recherche a commencé à étudier les formes fluorées du DDT, en remplaçant les atomes de chlore par du fluor. Ils ont préparé deux formes solides du composé – un monofluoro et un analogue du difluoro – et les ont testées sur des mouches à fruits et des moustiques, y compris des espèces de moustiques porteurs du paludisme, de la fièvre jaune, de la dengue et du zika.
Les formes solides de DDT fluoré ont tué les insectes plus rapidement que le DDT ; l’analogue difluoro, connu sous le nom de DFDT, a tué les moustiques de deux à quatre fois plus vite.
« La vitesse contrecarre le développement de la résistance « , a déclaré M. Ward, un auteur principal de cette étude. « Les cristaux d’insecticide tuent les moustiques lorsqu’ils sont absorbés par les coussinets de leurs pieds. Les composés efficaces tuent rapidement les insectes, peut-être avant qu’ils ne puissent se reproduire. »
Les chercheurs ont également effectué une analyse détaillée des activités relatives des formes solides de DDT fluoré, notant que les formes moins thermodynamiquement stables – dans lesquelles les cristaux libèrent plus facilement les molécules – étaient plus efficaces pour tuer rapidement les insectes.

L’histoire oubliée du DFDT

En plus de leurs analyses chimiques, les scientifiques ont cherché à déterminer si leur création avait un précédent. Ce faisant, ils ont mis au jour une histoire riche et troublante pour DFDT. Grâce à des documents historiques, ils ont appris que le DFDT a été créé comme insecticide par des scientifiques allemands pendant la Seconde Guerre mondiale et a été utilisé par l’armée allemande pour lutter contre les insectes en Union soviétique et en Afrique du Nord, en parallèle avec l’utilisation du DDT par les forces armées américaines en Europe et dans le Pacifique Sud.
Cependant dans le chaos de l’après-guerre la fabrication de DFDT a connu une fin brutale. Les responsables militaires alliés qui ont interrogé des scientifiques du IIIe Reich ont rejeté les affirmations des Allemands selon lesquelles le DFDT était plus rapide et moins toxique pour les mammifères que le DDT, qualifiant leurs études de « maigres » et « insuffisantes » dans les rapports du renseignement militaire.

La nécessité de nouveaux insecticides

Les maladies transmises par les moustiques comme le paludisme – qui tue un enfant toutes les deux minutes – sont des problèmes majeurs de santé publique, entraînant 200 millions de maladies par an. De nouvelles maladies comme celle de Zika peuvent constituer des menaces croissantes pour la santé en raison du changement climatique.
Les moustiques sont de plus en plus résistants et ne réagissent pas aux insecticides pyréthrinoïdes intégrés aux moustiquaires de lit. Les responsables de la santé publique sont préoccupés et ont reconsidéré l’utilisation du DDT – qui est interdit depuis des décennies dans la plupart des régions du monde, à l’exception de l’utilisation sélective pour la lutte contre le paludisme – mais son histoire controversée et son impact environnemental encouragent la nécessité de nouveaux insecticides.

Un besoin urgent de nouveaux insecticides rapides

« Bien que d’autres recherches soient nécessaires pour mieux comprendre la sécurité et l’impact environnemental du DFDT, nous reconnaissons, avec l’Organisation mondiale de la santé, le besoin urgent de nouveaux insecticides rapides. Non seulement les insecticides à action rapide sont essentiels pour lutter contre le développement de la résistance, mais on peut aussi utiliser moins d’insecticides, ce qui pourrait réduire leur impact sur l’environnement « , a déclaré M. Ward.
Source : New York University
Crédit photo : Pixabay