ivre-homme-levures-intestins
Aux États-Unis, un homme a commencé à produire de la bière dans ses intestins après qu’ils aient été accidentellement colonisés par des niveaux élevés de levure de bière.

Un homme devenait ivre sans avoir bu d’alcool

Le jeune homme de 46 ans, normalement en bonne santé, a commencé à souffrir de brume mentale et de perte de mémoire en 2011 et a dû abandonner son emploi. Il a vu plusieurs médecins, mais ils n’ont pas trouvé ce qui n’allait pas. Un psychiatre lui a prescrit des antidépresseurs en 2014, mais cela n’a pas aidé.
Quelques mois plus tard, l’homme a été arrêté pour conduite erratique. Son taux d’alcoolémie était de 200 milligrammes par 100 millilitres, soit à peu près le niveau auquel il se serait attendu s’il avait consommé 20 boissons alcoolisées ordinaires. Il a soutenu qu’il n’avait rien bu contenant de l’alcool, mais la police ne l’a pas cru.
Une autre fois, l’homme a été hospitalisé après être tombé et s’être cogné la tête. Les médecins ont détecté une grande quantité d’alcool dans son organisme, mais ils ne l’ont pas cru non plus lorsqu’il a dit qu’il n’avait pas bu.
Déconcerté, l’homme a vu un gastro-entérologue qui a découvert dans ses selles des concentrations élevées d’un champignon appelé Saccharomyces cerevisiae. Ce champignon est utilisé pour produire des boissons alcoolisées, car il peut transformer les glucides en alcool.

Le syndrome d’auto-brasserie

Des tests ultérieurs ont montré qu’un processus de conversion similaire se produisait dans l’intestin de l’homme. Chaque fois qu’il mangeait des glucides, son taux d’alcoolémie augmentait, atteignant parfois 400 milligrammes par 100 millilitres.
En 2017, l’homme a fréquenté une clinique spécialisée au Richmond University Medical Center de New York, où on lui a diagnostiqué le syndrome d’auto-brasserie. Il s’agit d’une maladie rare qui survient lorsque certains microbes intestinaux deviennent envahis par des levures et transforment les glucides en alcool.
Ce syndrome a probablement été déclenché par un traitement prolongé d’antibiotiques qu’il a pris au début de 2011 pour une blessure au pouce, explique Fahad Malik, l’un des médecins du Richmond University Medical Center qui a fait le diagnostic.
Ces antibiotiques ont probablement perturbé l’équilibre des microbes intestinaux de l’homme, provoquant une croissance anormale de S. cerevisiae, qui existe normalement à de faibles concentrations dans l’intestin humain, dit Malik. Un taux de levures élevé peut alors convertir tous les glucides qu’il consommait en une substance semblable à de la bière.
Malik et ses collègues sont les premiers à décrire ce syndrome résultant de l’utilisation d’antibiotiques. Cependant, il a également été signalée chez des personnes atteintes de troubles intestinaux comme la maladie de Crohn, le plus souvent en raison de la surabondance d’un autre champignon appelé Candida albicans, qui est également connu pour son rôle dans la candidose vaginale. Le mois dernier, des médecins chinois ont également signalé un cas de syndrome d’auto-brasserie causé par la prolifération de la bactérie Klebsiella pneumoniae.

Il a été traité avec des antifongiques et des probiotiques 

Malik a traité l’homme avec des médicaments antifongiques, des probiotiques et une diète faible en glucides pour éliminer l’excès de levure de bière dans son intestin. Il ne présente plus de symptômes depuis près de deux ans.
« Il était extrêmement heureux quand il a commencé à se rétablir, parce que pendant des années, personne ne le croyait », dit Malik, qui présentera ce cas à l’assemblée annuelle de l’American College of Gastroenterology plus tard ce mois-ci. « Maintenant qu’il ne prend plus d’antidépresseurs, il est de retour à son travail et a enfin repris sa vie en main. »
Cette étonnante et rare maladie a été publiée dans Cell Metabolism.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Une homme fabrique sa propre bièremartinBiologie
Aux États-Unis, un homme a commencé à produire de la bière dans ses intestins après qu'ils aient été accidentellement colonisés par des niveaux élevés de levure de bière. Un homme devenait ivre sans avoir bu d'alcool Le jeune homme de 46 ans, normalement en bonne santé, a commencé à souffrir de...