Machu-Picchu-tremblement-de-terre-pendant-sa-construction
La citadelle inca de Machu Picchu au Pérou est connue pour son merveilleux travail de la pierre. Mais plusieurs structures du site ont subi au moins deux tremblements de terre pendant leur construction, selon une nouvelle étude. Ces secousses n’ont pas seulement endommagé les murs, elles ont aussi déclenché un changement soudain dans les techniques de construction.

Machu Picchu a été ébranlé par des secousses sismiques

Une étude archéologique de trois des temples les plus importants du Machu Picchu révèle plus de 140 exemples de dommages. Il s’agit notamment de gros blocs de pierre qui se sont déplacés ou dont les coins ont été ébréchés. Une partie de ces dommages peut être attribuée à l’affaissement des roches ou du sol sous les tempes.
Mais le déplacement de nombreux blocs endommagés, y compris d’importants espaces entre certains blocs de pierre qui s’emboîtaient auparavant, a probablement été causé par les secousses sismiques d’au moins deux tremblements de terre importants, conclut l’équipe. C’est parce que le type de dommages observés sur les coins des blocs encastrés dans les murs de pierre ne se produit que lorsqu’ils s’entrechoquent rythmiquement pendant un tremblement de terre, rapportent les chercheurs ce mois-ci dans le Journal of Seismology.
Les tremblements de terre qui ont secoué Machu Picchu se sont probablement produits entre 1438 et 1491 après J.-C., la période où les principales parties de la ville ont été développées et bien avant l’arrivée des Européens dans cette région. En l’absence de documents écrits ou de tradition orale, il est difficile de réduire cette période de temps.

Des constructions simplifiées

Indépendamment du moment où ces tremblements de terre se sont produits, la construction s’est ensuite déplacée vers un schéma moins coûteux et plus facile consistant simplement à empiler de plus petits blocs de roche et non en les sculptant de façon à ce qu’ils s’emboîtent les uns dans les autres.
Les Andes ne sont pas étrangères aux forts tremblements de terre. En plus d’une zone de subduction majeure qui peut engendrer des mégas séismes de magnitude 8 ou plus, il y a des failles actives à l’intérieur des terres ainsi que certaines qui se trouvent directement sous le Machu Picchu.
Source : Science
Crédit photo : Pixabay

Des tremblements de terre ont frappé Machu PicchumartinDécouverte
La citadelle inca de Machu Picchu au Pérou est connue pour son merveilleux travail de la pierre. Mais plusieurs structures du site ont subi au moins deux tremblements de terre pendant leur construction, selon une nouvelle étude. Ces secousses n'ont pas seulement endommagé les murs, elles ont aussi déclenché...