acte-de-manger-plus-important-que-tout
De tout ce que vous faites aujourd’hui, comme manger un bon repas, est peut-être ce dont vous vous souvenez le mieux. Il semble que manger reste dans notre mémoire beaucoup plus longtemps que tout autres activités, ce qui nous incite à repenser la façon dont notre mémoire accorde la priorité aux différentes expériences.

Manger serait plus important que toute autre action

Nous savons déjà que la mémoire peut influencer la quantité de nourriture que nous mangeons. Par exemple, penser à la nourriture peut nous rassasier et nous faire manger moins pendant notre prochain repas. Benjamin Seitz et ses collègues de l’Université de Californie à Los Angeles ont inversé ce concept pour voir si l’on se souvient mieux de manger que d’autres comportements.
Pour tester cela, l’équipe a demandé à 159 hommes et femmes de manger 30 sucreries dans un bol tout en regardant une vidéo sur un écran entouré de différents symboles. Ils devaient ensuite répéter cette tâche, mais cette fois-ci, il suffisait de déplacer les sucreries d’un bol à un pot opaque pour imiter les mouvements alimentaires.
Finalement, ils ont répété cette tâche une troisième fois, mais en déplaçant des perles de plastique plutôt que des bonbons. Dans tous les cas, on n’a pas dit aux participants combien il y avait de bonbons ou de perles dans le bol au départ.
Ensuite, l’équipe a interrogé les participants sur le nombre d’objets qu’ils avaient mangés ou déplacés, ce qu’il y avait dans la vidéo et comment les symboles étaient disposés. Ils ont constaté qu’en moyenne, les gens devinaient qu’ils mangeaient 20 sucreries, mais seulement 15 lorsqu’ils les déplaçaient simplement.
La façon dont ils se souvenaient de la vidéo ou des symboles ne différait pas d’une tâche à l’autre, ce qui donne à penser que c’est le fait de manger qui a permis de deviner avec plus de précision.

Manger est important pour notre évolution biologique

« Manger est important pour la forme physique évolutive et la survie et c’est la raison pour laquelle nous nous attendions à ce que la mémoire pour manger soit vraiment active et forte, » dit Seitz.
La raison pour laquelle nous nous souvenons de manger mieux que d’autres activités est encore inconnue, mais il se pourrait simplement que notre mémoire normale soit rehaussée d’un cran lorsque nous mangeons. Ou peut-être parce que des régions supplémentaires du cerveau sont activées pour une tâche plus importante du point de vue de l’évolution.
Si c’est le cas, les modèles actuels de la mémoire qui ne tiennent pas compte de l’importance biologique des différents comportements peuvent passer à coter  de quelque chose d’important, dit Seitz.
L’idée qu’il est plus facile de se souvenir de manger a déjà été théorisée, dit Suzanne Higgs de l’Université de Birmingham, au Royaume-Uni, mais déplacer des bonbons ou des perles est peut-être trop simple pour tester précisément ce type de comportement.
Cette recherche a été publiée dans PsyArXiv.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay