IA-peut-prédire-la-foudre

Étant donné que la foudre peut être mortelle et destructrice, il serait certainement bon de savoir à l’avance où et quand elle va frapper. Un nouveau système basé sur l’intelligence artificielle pourrait être utile, n’utilisant rien d’autre que les données standard des stations météorologiques.

Prédire la foudre via l’IA

Développé par une équipe du laboratoire de compatibilité électromagnétique de l’Institut de recherche de l’EPFL en Suisse, ce système a été « entraîné » à l’aide d’une base de données de relevés de quatre paramètres météorologiques fondamentaux : la pression atmosphérique, la température de l’air, l’humidité relative et la vitesse du vent.

Recueillies sur une période de 10 ans auprès de 12 stations météorologiques suisses dans des régions urbaines et montagneuses, ces mesures ont été croisées avec les enregistrements des systèmes de détection et de localisation de la foudre. Cela a permis aux algorithmes d’IA d’apprendre quelles conditions météorologiques étaient associées à des éclairs dans des zones précises.

Le système informatique qui en résulte est censé prédire avec une précision de près de 80% l’endroit et le moment où un éclair frappera à 10 ou 30 minutes près, dans un rayon de 30 km. Au fur et à mesure que cette technologie évoluera, ces chiffres devraient s’améliorer.

Couvrir des régions éloignées 

« Les systèmes actuels sont lents et très complexes et nécessitent des données externes coûteuses acquises par radar ou par satellite », explique Amirhossein Mostajabi, doctorant qui a eu cette idée au départ. « Notre méthode utilise des données qui peuvent être obtenues à partir de n’importe quelle station météorologique. Cela signifie que nous pouvons couvrir les régions éloignées qui sont hors de portée des radars et des satellites et où les réseaux de communication ne sont pas disponibles. »

Cette recherche a été publiée dans Climate and Atmospheric Science.

Source : EPFL
Crédit photo : Pixabay