glace-de-mer-Arctique-disparaît-deux-fois-plus-vite
Des chercheurs ont identifié ce qu’ils appellent la « dernière zone de glace », une étendue d’océan de 2000 kilomètres au nord-ouest du Groenland où la glace de mer estivale de l’Arctique pourrait être présente pendant encore quelques décennies.

La glace de mer de l’Arctique 

Tel qu’indiqué dans Geophysical Research Letters et décrit ci-dessus, la couverture de glace de mer dans l’océan Arctique a diminué, en moyenne, de plus d’un tiers entre 1984 et 2018. Seulement dans deux parties de la dernière zone de glace – une parcelle immédiatement au nord du Groenland et une autre bande centrée à plus de 1 300 kilomètres à l’ouest le long des îles les plus septentrionales du Canada – la couverture de glace de mer est presque entière d’une année à l’autre, disent les chercheurs.

Contrairement au reste de l’océan Arctique, l’épaisseur de la glace dans ces deux régions varie jusqu’à un maximum d’environ 4 mètres. Mais cette nouvelle analyse de l’équipe révèle également que la perte de la glace y est deux fois plus rapide qu’ailleurs dans l’océan Arctique.

Le dernier royaume nordique pour des espèces sauvages

Ces deux zones de glace de mer persistante (pour l’instant) pourraient être le dernier royaume nordique où les espèces sauvages dont la survie dépend en grande partie de la glace de mer, comme les ours polaires, les morses et les narvals, peuvent survivre dans un monde en réchauffement, disent les scientifiques.
Source : Science
Crédit photo : Pixabay

Regardez la glace de mer de l'Arctique disparaîtremartinChangement Climatique
Des chercheurs ont identifié ce qu'ils appellent la 'dernière zone de glace', une étendue d'océan de 2000 kilomètres au nord-ouest du Groenland où la glace de mer estivale de l'Arctique pourrait être présente pendant encore quelques décennies. La glace de mer de l'Arctique  Tel qu'indiqué dans Geophysical Research Letters et décrit...