une-lien-entre-antibiotiques-et-maladie-de-Parkinson
Aurions-nous trouvé une nouvelle pièce au puzzle sur les causes de la maladie de Parkinson ? C’est ce que croient plusieurs chercheurs. En effet, selon une étude récemment publiée par des chercheurs de l’Hôpital universitaire d’Helsinki en Finlande, une exposition accrue aux antibiotiques oraux couramment utilisés est liée à un risque accru de la maladie de Parkinson.

Un lien entre les antibiotiques à la maladie de Parkinson

Les associations les plus fortes ont été observées pour les antibiotiques à large spectre et ceux qui agissent contre les bactéries anaérobies et les champignons. Le moment de l’exposition aux antibiotiques semblait également important. Cette étude suggère qu’une utilisation excessive de certains antibiotiques peut prédisposer à la maladie de Parkinson avec un délai allant de 10 à 15 ans. Ce lien peut s’expliquer par leurs effets perturbateurs sur l’écosystème microbien de l’intestin.
« Le lien entre l’exposition aux antibiotiques et la maladie de Parkinson correspond à l’opinion actuelle selon laquelle, chez une proportion importante de patients, cette pathologie peut provenir de l’intestin et peut-être liée à des changements microbiens, des années avant l’apparition des symptômes moteurs typiques de la maladie de Parkinson, comme la lenteur, la raideur musculaire et les tremblements des extrémités. »
« On savait que la composition bactérienne de l’intestin chez les patients atteints de la maladie de Parkinson était anormale, mais la cause n’était pas claire. Nos résultats suggèrent que certains antibiotiques couramment utilisés, dont on sait qu’ils influencent fortement le microbiote intestinal, pourraient être un facteur prédisposant », affirme le chef de l’équipe de recherche, le neurologue Filip Scheperjans MD, PhD du département de neurologie du Helsinki University Hospital.

Les antibiotiques perturbent le microbiome intestinal

Dans l’intestin, des changements pathologiques typiques de la maladie de Parkinson ont été observés jusqu’à 20 ans avant le diagnostic. La constipation, le syndrome du côlon irritable et la maladie inflammatoire de l’intestin ont été associés à un risque accru de développer la maladie de Parkinson. Il a été démontré que l’exposition aux antibiotiques provoquait des changements dans le microbiome intestinal et que leur utilisation était associée à un risque accru d’avoir plusieurs maladies, comme des troubles psychiatriques et la maladie de Crohn.
« Cette découverte pourrait également avoir des répercussions sur la façon de prescrire des antibiotiques. Outre le problème de la résistance aux antibiotiques, les prescriptions d’antimicrobiens devraient également tenir compte de leurs effets potentiellement durables sur le microbiome intestinal et le développement de certaines maladies », explique Scheperjans.

Une étude cas-témoin a démontré cette association 

L’association entre l’exposition aux antibiotiques et la maladie de Parkinson a été faite dans une étude cas-témoin à l’aide de données venant de registres nationaux. Cette recherche a comparé l’exposition aux antibiotiques au cours de la période 1998-2014 chez 13 976 patients atteints de la maladie de Parkinson et l’a comparée à 40 697 personnes non atteintes jumelées selon l’âge, le sexe et le lieu de résidence.
L’exposition aux antibiotiques a été examinée sur trois périodes différentes : 1-5 ans, 5-10 ans et 10-15 ans selon les données sur les achats d’antibiotiques oraux. L’exposition a été classée en fonction du nombre de fois qu’ils ont été achetés. L’exposition a également été examinée en classant les antibiotiques selon leur structure chimique, leur spectre antimicrobien et leur mécanisme d’action.
Cette recherche a été publiée dans Movement Disorders.
Source : University of Helsinki
Crédit photo : Pixabay

L'abus d'antibiotiques prédisposerait à la maladie de ParkinsonmartinUncategorized
Aurions-nous trouvé une nouvelle pièce au puzzle sur les causes de la maladie de Parkinson ? C'est ce que croient plusieurs chercheurs. En effet, selon une étude récemment publiée par des chercheurs de l'Hôpital universitaire d'Helsinki en Finlande, une exposition accrue aux antibiotiques oraux couramment utilisés est liée à...