le-lait-maternel-améliore-la-santé-cardiaque-des-bébés-prématurés
L’utilisation précoce du lait maternel pourrait jouer un rôle vital dans la prévention des maladies cardiaques chez les prématurés, selon une étude dirigé par des chercheurs du RCSI et du Rotunda Hospital.

Le lait maternel et la santé cardiaque des enfants prématurés

Les complications de santé à long terme que les jeunes adultes nés prématurément peuvent avoir sont des atteintes de leurs fonctions cardiaques. Il peut s’agir de plus petites cavités cardiaques, d’une tension artérielle relativement plus élevée et d’une augmentation disproportionnée de la masse musculaire dans le cœur.
Cette étude portait sur 30 adultes nés prématurément qui devaient recevoir seulement du lait maternel et 16 adultes nés prématurément qui devaient recevoir un régime exclusif à base de lait maternisé pendant leur hospitalisation lors de leur naissance. Les chercheurs ont ensuite procédé à une évaluation cardiovasculaire détaillée entre 23 et 28 ans, y compris une IRM du cœur. Comme on pouvait s’y attendre, tous les cœurs des personnes nées prématurément avaient des chambres plus petites que les cœurs des personnes qui n’étaient pas nées prématurément.
Cependant ces petites cavités cardiaques étaient moins profondes pour le groupe nourri exclusivement au lait humain que pour le groupe nourri au lait maternisé, ce qui suggère un effet protecteur du lait humain sur la structure cardiaque.
Les chercheurs ont ensuite identifié les raisons potentielles pour lesquelles le lait maternel réduit le risque de maladie cardiaque; le lait maternel pourrait aider à prévenir les maladies cardiaques en régulant mieux les hormones et les facteurs de croissance, en renforçant le système immunitaire du nourrisson, en réduisant l’inflammation et peut-être en améliorant le métabolisme de l’enfant.

Découvrir les composantes clés

L’identification des composantes clés du lait maternel qui améliorent la santé cardiaque pourrait ouvrir la voie à une approche plus ciblée pour améliorer le bien-être cardiovasculaire à long terme des enfants nés prématurément.
« Il est de plus en plus évident que la naissance prématurée a des effets cardiovasculaires néfastes à long terme avec des conséquences cliniques importantes », a déclaré le professeur Afif EL-Khuffash, professeur clinique honoraire de pédiatrie . »Il y a un manque évident d’interventions préventives et thérapeutiques pour atténuer ces effets. »
Il a continué : « les données actuelles proviennent d’études observationnelles et soulignent le lien étroit entre l’administration précoce du lait maternel et l’amélioration de la santé cardiaque à long terme, mais elles manquent d’explications mécanistes concrètes. D’autres études sur la composition du lait maternel pourraient clarifier les causes exactes de ces bienfaits pour la santé, ce qui pourrait mener à de meilleures options thérapeutiques. »

D’autres recherches pour démontrer les bienfaits du lait maternel

Le groupe de recherche en collaboration avec d’autres scientifiques continue d’étudier les effets du lait humain sur la fonction cardiaque chez les prématurés et les très prématurés en utilisant de nouveaux scanners pour mesurer la fonction cardiaque. Ils espèrent démontrer que le lait humain chez les prématurés peut améliorer significativement la fonction cardiaque au cours des deux premières années de vie.
Cette recherche a été publiée dans la revue Pediatric Research, et a été rédigé en collaboration avec des chercheurs de la Harvard Medical School, de l’Université d’Oxford et de l’Université de Toronto.
Source : Royal College of Surgeons in Ireland
Crédit photo : Pixabay