entretenir--les-routes-avec-des-déchets-agricoles

Les États-Unis dépensent 5 milliards de dollars par an pour réparer les dommages causés aux infrastructures routières par les opérations de contrôle de la neige et des glaces en hiver et l’utilisation d’agents de dégivrages traditionnels. Une équipe de chercheurs a développé une solution plus durable en utilisant des peaux de raisin et d’autres déchets agricoles.

Un agent de dégivrage plus vert

Des chercheurs ont déterminé que leur agent de dégivrage contenant de l’extrait de raisin surpassait les agents de dégivrage couramment utilisés, y compris le sel de voirie et ce que l’on pense être un mélange de saumures plus respectueux de l’environnement et le jus de betterave. Ils ont publié leurs résultats dans le Journal of Materials in Civil Engineering.

Chaque année, environ 27 millions de tonnes de chlorure de sodium, communément appelé sel de voirie, sont utilisées sur les routes des États-Unis pour l’entretien hivernal. Ces chlorures ne se dégradent pas dans l’environnement et peuvent poser des risques environnementaux à long terme. Les produits de déglaçage commerciaux contiennent généralement des produits chimiques corrosifs pour les métaux, l’asphalte, le béton et présentent certains risques pour les espèces aquatiques.

Le jus de betterave est devenu un additif courant qui est utilisé par les départements des autoroutes et les villes pour améliorer les performances des agents de déglaçage tout en réduisant leurs effets corrosifs. Cependant, lorsque le jus de betterave pénètre dans les eaux, il peut épuiser l’oxygène et mettre en danger les organismes aquatiques.

Dans le but de développer un additif plus vert, des chercheurs ont produit des dérivés à partir de déchets de peaux de raisin par la dégradation chimique et la fermentation naturelle. Shi a déclaré que leur nouveau procédé de fabrication ne produisait aucun déchet.

Une solution plus efficace que les autres agents de dégivrage 

Les chercheurs ont découvert que leur solution à base d’extraits de raisin faisait fondre la glace plus rapidement que les autres agents de dégivrage et causait beaucoup moins de dommages au béton et à l’asphalte, les deux matériaux les plus répandus dans les ponts et les routes. Cette solution pose également moins de risques pour les masses d’eau proches.

«Nous avons fourni une solution plus durable car nous introduisons moins de chlorures dans les opérations routières et obtenons des performances comparables ou meilleures», a déclaré Shi. « C’est un pas dans la bonne direction. »

« La beauté de cette approche est qu’elle nous permet de nous diversifier », a-t-il déclaré. «Nous pouvons utiliser cette même technologie dans différentes régions du pays, mais choisir un produit agricole différent, en fonction de la source de déchets disponible.»

Source : Washington State University
Crédit photo : Pixabay

Entretenir les routes avec des déchets agricolesmartinTechnologie
Les États-Unis dépensent 5 milliards de dollars par an pour réparer les dommages causés aux infrastructures routières par les opérations de contrôle de la neige et des glaces en hiver et l'utilisation d'agents de dégivrages traditionnels. Une équipe de chercheurs a développé une solution plus durable en utilisant des...