des-filets-maillant-dotée-de-DEL-pour-protéger-les-espèces-marines
Des chercheurs de l’Université d’Exeter et de l’organisation de conservation péruvienne ProDelphinus ont découvert que l’installation de lumières DEL sur des filets maillants pouvaient réduire considérablement la capture accidentelle d’espèces marines. Une étude réalisée dans trois ports péruviens entre 2015 et 2018 a montré que ces lumières réduisaient les prises accidentelles des tortues marines de 70%, des dauphins et des marsouins de 66%.

Des filets maillants dotés de DEL

Les filets maillants sont un équipement standard pour les pêcheurs du monde entier depuis l’Antiquité. Conçus pour attraper les poissons par leurs branchies, les filets maillants sont faits de panneaux verticaux de filets lestés qui pendent verticalement dans l’eau attachés à des flotteurs, de sorte que le tout pend comme un rideau. Lorsque les poissons nagent dans ces mailles, leurs branchies s’emmêlent lorsqu’ils tentent de reculer et ils sont piégés.
Pour une technologie aussi ancienne, les filets maillants sont remarquablement efficaces – à un point tel que leur utilisation est fortement réglementée par le droit national et international pour empêcher la surpêche et la capture d’espèces menacées. Heureusement, en peaufinant les différents éléments de ces filets, ils peuvent être plus électifs, mais des problèmes subsistent.
Un des problèmes est que les filets maillants peuvent non seulement attraper des poissons, mais aussi des oiseaux de mer, des tortues de mer et des petits cétacés. Selon l’équipe d’Exeter, les lumières DEL ont déjà fait leurs preuves afin de réduire les captures d’oiseaux de mer de 85%, alors pourquoi ne pas les essayer sur d’autres espèces?

Les DEL avertissent les espèces menacées

«Les pêcheries au filet maillant ont souvent des taux de prises accidentelles élevés d’espèces marines menacées telles que les tortues de mer, les baleines, les dauphins et les oiseaux de mer», explique Alessandra Bielli, responsable de cette recherche au Center for Ecology and Conservation du campus d’Exeterm Penryn à Cornwall. «Cela pourrait entraîner un déclin de ces espèces non ciblées – pourtant, peu de solutions ont été développées pour réduire les prises accidentelles avec des filets maillants. Les signaux sensoriels – dans ce cas, les lumières DEL – sont un moyen d’alerter ces espèces de la présence de ces filets dans l’eau. »
Pour tester ces filets à DEL, des flotteurs de 864 filets ont été équipés de lumières à DEL tous les 10 mètres et chacun a été associé à un filet sans ces DEL. Les chercheurs ont découvert que les filets sans DEL capturaient des tortues vertes, des tortues caouannes, des tortues olivâtres, des dauphins à long bec, des et des marsouins de Burmeister, mais que les filets à DEL avaient des prises accidentelles beaucoup plus faibles.

L’équipe veut maintenant produire des DEL plus robustes

« Ces travaux ont en outre montré l’utilité de ces lumières sur les filets pour sauver la faune marine. Nous avons maintenant besoin de lumières plus robustes et abordables », explique le professeur Brendan Godley, de l’Université d’Exeter.
Cette recherche a été publiée dans Biological Conservation.
Source : University of Exeter
Crédit photo : Pixabay