le-canyon-le-plus-profond-sur-terre-Antarctique
Malgré tous les efforts déployés par les scientifiques pour sonder au radar les terres situées sous les calottes glaciaires de l’Antarctique, la taille et l’éloignement de ce continent ont laissé de nombreuses lacunes dans les relevés existants.

Une nouvelle carte des calottes glaciaires de l’Antarctique

Cela a changé cette semaine avec une nouvelle carte, appelée BedMachine Antarctica, publiée lors d’une réunion de l’American Geophysical Union et publiée dans Nature Geoscience.

Comme le montre la vidéo ci-dessus, cette carte utilise l’écoulement et le volume de la glace pour déduire le terrain en dessous. Elle a révélé le canyon le plus profond de la Terre, plongeant à 3,5 kilomètres sous le glacier Denman en Antarctique de l’Est, ce qui est environ la moitié de la hauteur du mont Everest, qui a une hauteur d’environ 8 kilomètres.
Le terrain découvert a des nouvelles mitigées pour l’avenir des glaces de l’Antarctique : du côté positif, cette carte révèle une série de crêtes jusque-là inconnues qui se trouvent au-dessus du niveau de la mer dans de profondes vallées qui drainent les monts Transantarctiques, ce qui aide à stabiliser les glaciers au-dessus et à limiter leur perte potentielle de glace.

Une mauvaise nouvelle

Mais à Thwaites, le glacier de l’Antarctique occidental dont la fonte est la plus rapide, les nouvelles n’étaient pas bonnes : ce glacier est échoué sur une crête sous le niveau de la mer, avec un bassin incliné vers le bas derrière lui.  Ce projet espérait découvrir d’autres crêtes sur ce bassin qui pourraient aider à retenir l’eau chaude au fur et à mesure que le glacier à Thwaites se retire au-delà des deux crêtes déjà connues. Mais aucun n’a été trouvé.
Source : Science
Crédit photo : Pixabay