koalas-et-singes-ont-développé-une-façon-similaire-de-marcher-dans-les-arbres
Les koalas grimpent dans les arbres comme des primates, bien qu’ils en soient séparés par des dizaines de millions d’années d’évolution. « Ils sont ce qui se rapproche le plus des primates en Australie », déclare Christofer Clemente de l’Université de la Sunshine Coast à Sippy Downs, en Australie.

Les koalas grimpent dans les arbres comme des primates

Les koalas sont des marsupiaux qui transportent leurs petits dans des poches. Bien que les marsupiaux soient des mammifères, leurs ancêtres se sont séparés de ceux des autres mammifères comme les chiens et les singes à l’époque des dinosaures. Isolés en Australie depuis des millions d’années, les marsupiaux comme les koalas ont évolué indépendamment. Il n’y avait pas de primates en Australie avant l’arrivée des humains.
Malgré la renommée des koalas, on savait très peu de choses sur leur façon de marcher et de grimper, dit Clemente. Son équipe a filmé six koalas vivants au zoo du Queensland, dans un habitat qui imitait les forêts d’eucalyptus où vivent les koalas sauvages. Les koalas ont été filmés dans les arbres et au sol.
Les marsupiaux traversent souvent la terre, les deux pieds postérieurs touchant le sol au même moment. Mais Clemente et son équipe ont découvert que les koalas se déplaçaient davantage comme des primates dans les arbres.

Les koalas ont une démarche légèrement différente

Beaucoup de mammifères ont une démarche dans laquelle les deux pattes du même côté du corps bougent ensemble, se soutenant l’une et l’autre. « Cependant, les primates, et maintenant les koalas, ont une démarche légèrement différente, » dit Clemente. Les paires diagonales de jambes se déplacent ensemble, de sorte que l’avant gauche se déplace avec l’arrière droit.
En soi, ce n’est pas unique : les chats le font aussi. Mais chez les primates et les koalas, si la patte arrière droite touche le sol, le pied suivant à poser sera l’avant gauche, et vice versa. Cette démarche n’a été observée que chez quelques animaux autres que les primates, dont le kinkajou et l’opossum laineux.
« Nous pensons que cela est lié à la stabilité sur des supports étroits », dit Clemente. Le fait d’avoir toujours une jambe tenant une branche de chaque côté peut rendre les koalas moins susceptibles de vaciller d’un côté et de tomber. Lorsqu’ils étaient sur le terrain, ils faisaient encore des pas relativement longs, ce qui est typique des primates. Ils pouvaient se déplacer quatre fois plus vite au sol que dans les arbres, atteignant environ 10 kilomètres à l’heure.

Découvrir comment les koalas utilisent leur démarche dans la nature

M. Clemente affirme que la compréhension de la démarche des koalas nous aidera à comprendre leur vulnérabilité aux défrichements forestiers. Par exemple, « de plus grands espaces entre les arbres pourraient les rendre vulnérables à la prédation ou aux attaques des chiens », dit-il. L’étape suivante consiste à découvrir comment les koalas utilisent leur démarche dans la nature, afin de déterminer quels habitats leur conviennent le mieux.
Cette recherche a été publiée dans Journal of Experimental Biology.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Les koalas et les singes grimpent de la même façonmartinBiologie
Les koalas grimpent dans les arbres comme des primates, bien qu'ils en soient séparés par des dizaines de millions d'années d'évolution. 'Ils sont ce qui se rapproche le plus des primates en Australie', déclare Christofer Clemente de l'Université de la Sunshine Coast à Sippy Downs, en Australie. Les koalas grimpent...