une-combinaison-de-vitamine-d-et-de-calcium-réduit-les-risques-de-fracture
La prise de suppléments de vitamine D et de calcium réduit le risque de fracture de la hanche d’environ un sixième, mais la prise de vitamine D seule ne donne pas ce résultat, selon une nouvelle étude du Nuffield Department of Population Health (NDPH) de l’Université d’Oxford.

La combinaison de vitamine D et de calcium réduit le risque de fracture

Les chercheurs ont combiné les résultats de 11 études observationnelles des taux sanguins de vitamine D et du risque de fracture associé avec plus de 39 000 participants, de 6 essais de traitement combiné à la vitamine D et au calcium avec plus de 49 000 participants et de 11 essais de suppléments de vitamine D seuls avec 34 000 participants.
Ces études observationnelles ont montré que de faibles taux sanguins de vitamine D sont associés à des risques plus élevés de fractures, mais les résultats des essais n’ont pas été concluants. Cependant les essais avec de la vitamine D plus du calcium ont montré une légère réduction du risque de fractures. Chez les personnes de plus de 80 ans et celles vivant en institution, les effets étaient toutefois plus importants, le risque de fracture de la hanche étant réduit de près du tiers.
Bien que les essais sur la vitamine D seule n’aient pas montré une réduction du risque de fracture, ces essais comprenaient quelques grandes études de doses annuelles très élevées de vitamine D qui augmentaient le risque de fracture, et peu d’essais ont testé des doses de vitamine D suffisamment élevées pour augmenter les niveaux sanguins de vitamine D suffisamment pour réduire le risque de fracture.

La vitamine D a des effets bénéfiques chez les personnes âgées

Le professeur Clarke a déclaré : « les suppléments de vitamine D sont largement pris et on pense qu’ils ont des effets bénéfiques chez les personnes âgées. La vitamine D réduit le risque de fracture de la hanche d’un sixième lorsqu’elle est administrée en même temps que des suppléments de calcium, mais les preuves disponibles suggèrent que lorsqu’elle est administrée seule, elle n’a aucun effet protecteur sur le risque de fracture ».
La coauteure Jane Armitage, professeur d’essais cliniques et d’épidémiologie au NDPH, a déclaré :  » les précédents essais sur la vitamine D seule ont été limités par leurs méthodes et leurs différentes doses. Des doses annuelles très élevées de vitamine D peuvent en fait être nocives, alors qu’aucun grand essai n’a testé des doses quotidiennes de vitamine D suffisamment élevées pour montrer des effets plausibles sur le risque de fracture « .

Des recherches de grande envergure sont nécessaires

Les chercheurs soulignent la nécessité de mener d’autres essais de grande envergure pour évaluer les effets distincts et combinés de la vitamine D et du calcium chez les personnes âgées à risque élevé de fracture, avant de formuler des recommandations définitives sur ces suppléments pour la santé des os.
Cette recherche a été publiée dans JAMA Network Open.
Source : University of Oxford
Crédit photo : Pixabay