une-échographie-ultrasonique
Des chercheurs du MIT ont créé le premier appareil d’imagerie échographique au laser. Contrairement à l’échographie conventionnelle, cette nouvelle technique ne nécessite aucun contact avec la peau des patients, ce qui augmente considérablement la gamme d’utilisation pour les médecins en milieu clinique.

Un appareil d’imagerie au laser

L’échographie conventionnelle est l’une des méthodes d’imagerie les moins chères et les plus faciles que les cliniciens ont actuellement dans leur arsenal. Contrairement à la radiographie ou à la tomodensitométrie, l’échographie n’implique pas de rayonnement nocif et, contrairement à la TEP ou à l’IRM, elle ne nécessite pas de gros appareils coûteux. Toutefois, l’échographie comporte un certain nombre de limites, allant de la nécessité d’un contact corporel durant le processus d’imagerie à une variabilité des résultats d’imagerie.
Le défi de la mise au point de cette nouvelle méthode a été de trouver une façon d’utiliser un laser pour produire des ondes sonores. L’échographie traditionnelle utilise les ondes sonores pour pénétrer dans le corps humain et rebondir sur différents tissus. Cette étude a permis de découvrir qu’un laser, pulsant à une longueur d’onde de 1 550 nanomètres, peut générer des ondes sonores lorsqu’il frappe la peau humaine. Un deuxième laser, qui suit la même longueur d’onde, peut ensuite détecter les ondes sonores réfléchies et générer une image similaire à celle d’une échographie conventionnelle.
« C’est comme si nous criions constamment dans le Grand Canyon tout en marchant le long du mur et en écoutant à différents endroits », explique l’auteur principal de la nouvelle étude, Brian Anthony. « Cela vous donne alors assez de données pour comprendre la géométrie de tous les organes à l’intérieur contre lesquelles les ondes ont rebondi – et le cri est fait avec une lampe de poche. »

Cet appareil peut être affiné pour de meilleures images

À ce stade, cette méthode ne fournit pas d’images à des résolutions égales à celles des techniques conventionnelles, mais les chercheurs suggèrent que ce n’est que la première étape du développement à être franchie. Ce système peut potentiellement être affiné et amélioré pour fournir des détails tissulaires plus fins.
« Nous sommes au début de ce que nous pourrions faire avec l’échographie au laser », dit Anthony. « Imaginez que nous arrivions à un point où nous pouvons faire tout ce que les appareils échographiques peuvent faire maintenant, mais tout cela à distance. Cela vous donne une toute nouvelle façon de voir les organes à l’intérieur du corps et de déterminer les propriétés des tissus, sans entrer en contact avec le patient. »
C’est cette capacité à produire facilement des images détaillées et bon marché sans contact physique qui rend cette technique d’échographie au laser si prometteuse. En plus d’éliminer les incohérences qui peuvent découler des variabilités des opérateurs indépendants, cette méthode sans contact permet d’obtenir des images d’un grand nombre de patients qui, autrement, ne pourraient pas obtenir des images avec une échographie traditionnelle. Cela comprend les bébés, les grands brûlés ou les patients qui suivent une chirurgie et qui ne peuvent tout simplement pas avoir de sondes sur leur peau.
La suppression du besoin d’un opérateur d’échographie et l’automatisation du processus permettent également d’utiliser de nouveaux appareils de dépistage portables. Cela présente des scénarios futurs offrant aux patients un dépistage à domicile et le maintien de conditions qui autrement nécessiteraient des visites à l’hôpital fréquentes.

Un dépistage à la maison

« Je peux imaginer un scénario dans lequel vous pouvez faire cela à la maison », note Anthony. « Quand je me lève le matin, je peux obtenir une image de ma thyroïde ou de mes artères, et je peux avoir une imagerie physiologique à domicile à l’intérieur de mon corps. Vous pouvez imaginer de déployer ceci dans l’environnement ambiant pour comprendre votre état interne. »
Cette recherche a été publiée dans Light: Science and Applications.
Source : MIT
Crédit photo : Pixabay

Le premier appareil échographique au lasermartinTechnologie
Des chercheurs du MIT ont créé le premier appareil d'imagerie échographique au laser. Contrairement à l'échographie conventionnelle, cette nouvelle technique ne nécessite aucun contact avec la peau des patients, ce qui augmente considérablement la gamme d'utilisation pour les médecins en milieu clinique. Un appareil d'imagerie au laser L'échographie conventionnelle est l'une...