extraction-du-méthane-du-pergélisol-et-réduire-le-CO2
Des chercheurs de l’Institut des sciences et de la technologie Skolkovo (Skoltech), en Russie, et du Centre de récupération des hydrocarbures (CHR) de l’université Heriot-Watt, à Édimbourg, étudient un moyen d’extraire le méthane du pergélisol arctique de manière à réduire les émissions de dioxyde de carbone. En injectant les gaz de combustion chauds des déchets des installations industrielles.. L’objectif est de remplacer le méthane par du CO2 en grande quantité.

Extraire le méthane du pergélisol 

Les régions arctiques de la Russie sont des sites d’un grand nombre de nouveaux gisements de pétrole et de gaz, mais leur exploitation est une tâche difficile. Non seulement ils se trouvent dans des régions éloignées et peu peuplées où les infrastructures sont relativement rares, mais ils abritent également de vastes gisements d’hydrates de gaz – des gisements de méthane gelés mélangés à de la glace, qui rendent le forage conventionnel difficile et peuvent produire des émissions de méthane dans l’atmosphère locale s’ils ne sont pas traités correctement.
Cependant, les hydrates de gaz constituent également une source potentielle énorme de gaz naturel qui pourrait être exploitée à des fins industrielles. Et, selon l’équipe de Skoltech, il pourrait être exploité comme un compromis permettant d’éliminer le méthane tout en transformant le pergélisol en puits de carbone.

Les gaz de combustion libèrent le méthane

Selon une récente étude, les gaz de combustion chauds des centrales électriques, des raffineries de métaux et d’autres industries lourdes peuvent être pompés dans les dépôts d’hydrates de gaz. Cela crée une réaction où le méthane est libéré et le dioxyde de carbone le remplace pour produire un nouvel hydrate. De plus, le méthane peut être utilisé dans un cycle fermé, car ce gaz peut alimenter une usine industrielle et les gaz de combustion étant recyclé réduit les émissions de carbone tout en libérant davantage de méthane pour cette usine.
« Notre approche permet non seulement d’extraire le méthane et d’empêcher sa libération dans l’atmosphère, mais aussi de réduire les émissions de dioxyde de carbone. Je dirais que notre méthode offre un double dividende en matière de sécurité environnementale », déclare Evgeny Chuvilin, chercheur principal à la CHR.
Cette recherche a été publiée dans Scientific Reports.
Source : Skolkovo Institute of Science and Technology
Crédit photo : Pixabay

Extraire le méthane du pergélisol avec des gaz de combustionmartinTechnologie
Des chercheurs de l'Institut des sciences et de la technologie Skolkovo (Skoltech), en Russie, et du Centre de récupération des hydrocarbures (CHR) de l'université Heriot-Watt, à Édimbourg, étudient un moyen d'extraire le méthane du pergélisol arctique de manière à réduire les émissions de dioxyde de carbone. En injectant les...