injecter-eau-après-crise-cardiaque-pour-réduire-les-dommages
Les médecins refroidissent souvent les personnes qui ont eu un arrêt cardiaque ou un accident vasculaire cérébral pour réduire les dommages au cerveau. Cela se fait habituellement avec des couvertures remplies d’eau. Mais le fait de le faire avec un appareil qui fait circuler de l’eau froide dans la gorge jusqu’à l’estomac peut présenter certains avantages.

Injecter de l’eau pour refroidir les patients

Lors d’une étude pilote visant à tester ce dispositif chez des personnes ayant subi un arrêt cardiaque, les médecins ont estimé qu’il était plus pratique que les couvertures et les patients ont atteint la température cible en deux heures environ.
Bien que cette étude n’ait pas comparé directement cette nouvelle approche avec les couvertures, deux heures c’est relativement rapide, dit Marvin Wayne du St Joseph Medical Center à Bellingham, dans l’État de Washington.
On sait depuis un certain temps que le fait de refroidir les gens de quelques degrés peut aider après un arrêt cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. On pensait qu’un refroidissement à 32°Celsius était nécessaire, puis en 2013 un essai a montré qu’il était tout aussi bénéfique de maintenir les gens à 36°Celsius. Bien que ce soit seulement 1 degré de moins que la température corporelle normale, les personnes qui ont eu des lésions cérébrales ont parfois de la fièvre, donc le refroidissement évite cette surchauffe.

Ce dispositif a été testé sur 52 personnes

Ce dispositif de refroidissement interne, fabriqué par la société américaine Attune Medical, a été utilisé sur 52 personnes dans cette nouvelle étude, visant une température de 32°Celsius ou 36°Celsius selon la préférence des médecins. Pour 30 de ces personnes, la température cible a été atteinte en utilisant ce dispositif uniquement; pour les autres, les médecins ont estimé qu’ils devaient ajouter des couvertures car ils ne se refroidissaient pas assez vite.
Mais si cette nouvelle approche aide les médecins à éviter les couvertures au moins parfois, c’est un avantage, dit Wayne. « Les couvertures gênent et couvrent les gens – un patient devient quelque peu invisible. »

D’autres essais randomisés sont nécessaires

Andrzejowski dit qu’un essai randomisé plus important est nécessaire pour vérifier que ce dispositif n’endommage pas la paroi de l’œsophage en descendant vers l’estomac. « Si cela fonctionne et que ce n’est pas trop cher, c’est très prometteur. »
Cette recherche a été prépubliée dans medRxiv.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Injecter de l'eau dans le corps après une crise cardiaquemartinBiologie
Les médecins refroidissent souvent les personnes qui ont eu un arrêt cardiaque ou un accident vasculaire cérébral pour réduire les dommages au cerveau. Cela se fait habituellement avec des couvertures remplies d'eau. Mais le fait de le faire avec un appareil qui fait circuler de l'eau froide dans la...