IA-de-google-détecte-le-cancer-du-sein-avec-une-grande-précision
Un nouveau système d’intelligence artificielle s’avère plus efficace pour détecter le cancer du sein sur les mammographies que les radiologues humains. Ce logiciel, développé par des chercheurs de Google Health, n’est pas conçu pour remplacer les vrais radiologues, mais plutôt pour aider et accélérer les processus de diagnostic.

L’IA de Google fait mieux que les radiologues humains

Bien que les mammographies soient le meilleur outil de diagnostic pour découvrir le cancer du sein, les cliniciens ont actuellement à leur disposition un outil de dépistage qui n’est pas parfait. Un cancer du sein sur cinq n’est pas détecté par les radiologistes formés qui regardent les mammographies. À l’autre extrémité du spectre, environ 50 % des femmes qui passent une mammographie annuelle auront un résultat faussement positif à un moment donné sur une période de dix ans.
Ce nouveau système d’IA a été formé sur un ensemble de données de près de 100 000 mammographies. L’étude récemment publiée, qui évalue les performances du logiciel de prédiction, a été testée sur deux grands ensembles de mammographies, l’un provenant du Royaume-Uni et l’autre des États-Unis.
Dans l’ensemble de données des États-Unis, l’IA de Google s’est avérée beaucoup plus performante que les experts humains, produisant 5,7 % moins de diagnostics faux positifs. Plus impressionnant encore, ce système a enregistré 9,4 % de faux négatifs en moins, ce qui suggère qu’il a détecté plusieurs cancers du sein que les experts humains n’ont pas détectés.
Les résultats de l’ensemble de données du Royaume-Uni ont été moins impressionnants, mais tout de même significatifs. Au Royaume-Uni, les mammographies sont examinées par deux radiologues, ce qui réduit généralement le volume des erreurs, mais l’IA a quand même battu les experts humains avec 1,2 % de faux positifs et 2,7 % de faux négatifs en moins.

Lors d’une autre évaluation l’IA a surpassé les radiologues

Un deuxième volet de cette étude d’évaluation était une « étude des lecteurs » indépendante menée par un organisme de recherche externe. Dans le cadre de cette étude, six radiologues américains ont été confrontés à l’IA et ont évalué 500 mammographies prélevées au hasard dans l’ensemble des données américaines.
Encore une fois, l’IA a surpassé de façon significative la moyenne des radiologues humains. Cependant, cette étude note que même si certains cancers détectés par l’IA n’ont pas été détectés par les six experts humains, il y a eu au moins un cas détecté par les six humains mais omis par l’IA. Aucune tendance claire n’a été identifiée pour expliquer pourquoi ces cas particuliers ont entraîné des différences significatives entre les humains et l’IA, mais les chercheurs de Google suggèrent que l’avenir de ces outils réside dans l’aide aux experts humains plutôt que de les remplacer.
« C’est une excellente démonstration de la façon dont ces technologies peuvent permettre et accroître l’expertise humaine », explique Dominic King, un des chercheurs de Google Health au Royaume-Uni qui travaille sur ce projet. L’IA peut par exemple dire : « je pense qu’il y a peut-être un problème ici, voulez-vous vérifier ? »

L’IA de Google ne cherche pas à remplacer les experts humains

Daniel Tse, l’un des chercheurs américains de Google Health travaillant sur ce projet, a suggéré que le but n’est pas de remplacer les experts humains mais plutôt de trouver un moyen de déployer ce logiciel dans les espaces cliniques pour aider à réduire l’erreur humaine. « Nous pensons que ce n’est que le début », dit Tse. « Il y a des choses pour lesquelles ces modèles et cette technologie sont vraiment bons, et il y a des choses pour lesquelles les radiologues, qui passent leur vie entière à faire leur travail, sont vraiment bons. », a déclaré Tse à Stat News.
Cette recherche a été publiée dans Nature.
Source : Stat News
Crédit photo : Pixabay

L'IA de Google détecte le cancer du sein mieux qu'un humainmartinI.A.
Un nouveau système d'intelligence artificielle s'avère plus efficace pour détecter le cancer du sein sur les mammographies que les radiologues humains. Ce logiciel, développé par des chercheurs de Google Health, n'est pas conçu pour remplacer les vrais radiologues, mais plutôt pour aider et accélérer les processus de diagnostic. L'IA de...