un-vaccin-universel-contre-la-grippe-avec-des-nanoparticules
Selon une étude de l’Institut des sciences biomédicales de l’université d’État de Géorgie, un nouveau vaccin à nanoparticules qui combine deux grandes protéines de la grippe serait efficace pour offrir une protection large et durable contre le virus de la grippe chez la souris – ce qui est prometteur en tant que vaccin universel contre la grippe.

Un vaccin contre la grippe à nanoparticules 

Ce vaccin à nanoparticules à double couche contient la protéine matricielle des protéines du virus grippal 2 ectodomain (M2e) et la neuraminidase (NA). Les souris ont été immunisées avec le vaccin à nanoparticules avant d’être exposées au virus de la grippe, et elles ont été protégées contre six souches différentes du virus. Ces résultats suggèrent que cette combinaison vaccinale unique a le potentiel d’être un vaccin antigrippal universel.
« Cette combinaison d’antigènes en nanoparticules a conféré aux souris une forte protection croisée », a déclaré Ye Wang, premier auteur de cette étude.  » Elle peut protéger les souris contre différentes souches du virus de la grippe. Chaque saison, nous avons différentes souches de la grippe qui nous affectent. En utilisant cette approche, nous espérons que ce vaccin à nanoparticules pourra protéger les humains des différentes souches de virus de la grippe. »
La grippe, une maladie respiratoire contagieuse causée par les virus de la grippe, est l’une des principales causes de décès par infection. Les vaccins contre la grippe saisonnière sont insuffisants pour prévenir les épidémies de la grippe, et le développement d’un vaccin universel contre la grippe est la stratégie idéale pour éliminer les menaces de santé publique que représentent les épidémies et les pandémies de grippe. Un vaccin antigrippal universel éliminerait la nécessité de se faire vacciner à chaque saison et offrirait une protection universelle contre toutes les souches de la grippe.

Deux protéines qui permettent une protection universelle

La protéine M2e du virus de la grippe se retrouve dans toutes les souches du virus de la grippe, chaque souche ayant une version très semblable, et cette protéine a muté très lentement au fil du temps. La protéine NA se trouve à la surface du virus de la grippe et a également muté beaucoup plus lentement que les autres protéines du virus de la grippe. Ce vaccin à nanoparticules à double couche utilise la M2e comme noyau et la NA est enrobée à sa surface.
Dans cette étude, des souris ont été exposées à l’une des six souches du virus de la grippe après avoir reçu le vaccin à nanoparticules par injection intramusculaire. Il s’est avéré avoir une protection immunitaire de longue durée, qui est restée inchangée contre les défis viraux jusqu’à quatre mois après les injections.
« Il est important de mentionner que plusieurs vaccins antigrippaux ne se sont pas concentrés sur la NA auparavant », a déclaré Gilbert Gonzalez, coauteur de cette étude.  » La NA devient un antigène de plus en plus important pour la recherche sur les vaccins antigrippaux. Auparavant, cette protéine était ignorée ou écartée parce que l’hémagglutinine (HA) est beaucoup plus dominante. Quand vous avez une infection grippale, votre corps réagit à l’hémagglutinine. »

La protéine HA mute très rapidement et ne permet pas de lutter efficacement contre le virus

Cependant, la protéine HA mute très rapidement, c’est pourquoi les vaccins contre la grippe saisonnière doivent être changés chaque année. Quelqu’un pourrait attraper la grippe cette année et développer une immunité contre cette protéine HA particulière, mais d’ici la prochaine saison de la grippe, la protéine HA aurait rapidement changé et il ne serait plus protégé.
La prochaine étape pour les chercheurs est de charger ce vaccin à nanoparticules à double couche sur des timbres constituées de micro-aiguilles pour la vaccination par la peau.
Cette recherche a été publiée dans Advanced Healthcare Materials.
Source : Georgia State University
Crédit photo : Pixabay