ajuster-sa-position-assis-pour-évité-inactivité
Lorsqu’il s’agit de s’asseoir correctement, nous connaissons tous la marche à suivre – même si nous ne la suivons pas à la lettre. Pas de jambes affalées ou croisées, les fesses touchant le dossier de la chaise et les pieds au sol.

Savoir bien s’assoir pour améliorer sa santé

Mais même si vous tout cela correctement, rester assis pendant de longues périodes est terriblement mauvais pour vous. On l’a décrit comme le nouveau tabagisme des temps modernes, qui serait lié aux maladies cardiaques, au diabète et même au cancer. Il ne fait aucun doute que nous devrions tous essayer de mieux s’assoir.
Il y a de fortes chances que vous considériez la position assise comme synonyme de chaise. C’est une perspective particulièrement occidentale. Une étude publiée en 1953, a décrit 100 différentes postures assises adoptées par 480 cultures dans le monde. Parmi les plus courantes, on trouve la position assise les jambes croisées, la position agenouillée et l’accroupissement avec les pieds à plat sur le sol et les fesses reposant sur ou juste au-dessus.
Même dans les cultures occidentales, ce sont les positions assises préférées des jeunes enfants. Mais les Occidentaux ont tendance à imposer l’utilisation de la chaise dès le plus jeune âge, en attachant les tout-petits dans des poussettes et en insistant pour que les enfants s’assoient sur les sièges à l’école. On pourrait s’inspirer de cultures traditionnelles comme celle des Hadza pour savoir comment s’asseoir.

Les chaises mènent à la sédentarité

Un gros problème avec cette passion pour les chaises c’est qu’elle mène à la sédentarité. Considérez les Hadza, un peuple de chasseurs-cueilleurs en Tanzanie. Ils passent environ 9 heures par jour assis. Cependant, ils s’accroupissent et s’assoient sur le sol dans diverses positions, et les moniteurs d’activité révèlent que cela entraîne un niveau d’activité musculaire important. Les chaises, avec leur haut dossier et leurs accoudoirs, suppriment cet effort – cela peut-être la raison pour laquelle les gens les aiment.
Un autre problème que posent les chaises est le poids qu’elles produisent sur la colonne vertébrale. En position debout, notre dos a naturellement une courbe en forme de S. Cependant, en position assise, de nombreuses personnes courbent leur colonne vertébrale en forme de C, comprimant les disques entre leurs vertèbres et les exposant ainsi à des risques de blessures au dos.
« Les chaises ont tendance à aplatir le bas du dos, ce qui augmente la pression sur celui-ci », explique Josette Bettany-Saltikov de l’Université de Teesside, au Royaume-Uni.

Quelle est la meilleure façon de s’asseoir ?

Josette Bettany-Saltikov a découvert que le fait de s’agenouiller ou d’utiliser un tabouret peut aider à maintenir la colonne vertébrale dans une meilleure position – tout comme le fait de s’accroupir. Nous pourrions aussi nous inspirer de cultures traditionnelles comme celle des Hadza. « Utilisez une variété de postures et, de préférence, pas seulement des postures fixes mais aussi des postures qui permettent de bouger », explique le physiothérapeute Leon Straker de l’Université Curtin, en Australie.
Plus radicalement, Straker pense que nous devrions repenser ce que signifie faire un travail à son bureau. « Nous devrons concevoir des lieux de travail qui permettent aux gens d’être productifs tout en étant légèrement actifs, comme par exemple avoir un appareil pour faire du vélo ou de la marche », dit-il. Pour l’instant, si votre travail est sédentaire, n’oubliez pas de vous lever régulièrement et de vous étirer les jambes.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Comment vous asseoir pour éviter les dangers de l'inactivitémartinBiologie
Lorsqu'il s'agit de s'asseoir correctement, nous connaissons tous la marche à suivre - même si nous ne la suivons pas à la lettre. Pas de jambes affalées ou croisées, les fesses touchant le dossier de la chaise et les pieds au sol. Savoir bien s'assoir pour améliorer sa santé Mais même...