la-superficie-de-amazonie-touchée-par-des-feux-augmentera-dans-les-années-à-venir
On prévoit que les feux de forêts en Amazonie vont s’aggraver, doublant la superficie d’une importante région forestière d’ici 2050. Ce résultat pourrait être de transformer l’Amazonie d’un puits de carbone en une source d’émissions de dioxyde de carbone.

La superficie doublera d’ici 2050

Paulo Brando de l’Université de Californie, Irvine et ses collègues ont mis au point un modèle pour prédire comment les changements climatiques et la déforestation dans le Sud de l’Amazonie brésilienne, un point chaud des feux de forêt, sont susceptibles d’influencer les feux de forêts et les émissions de gaz à effet de serre qui y sont associées.
Ce modèle prévoit un doublement de la superficie brûlée par les feux de forêt, qui passerait d’environ 3,4 millions d’hectares dans les années 2000 à environ 6,8 millions d’hectares dans les années 2040, dans le pire des cas de la déforestation et des changements climatiques rapides. D’ici à 2050, la superficie totale brûlée devrait atteindre 23 millions d’hectares, soit 16 % des forêts existantes dans cette partie du Brésil.
« Nous devons réduire la déforestation pour nous attaquer au plus gros problème », dit Brando. Au Brésil, 100 pour cent des feux de forêt sont déclenchés par des personnes, souvent dans le cadre de pratiques agricoles, dit-il. « Nous pouvons faire mieux que ce que nous faisons actuellement. »
« Contrairement à l’Australie où les feux de brousse peuvent se propager, en Amazonie, ils ne se propagent que sur quelques centaines de mètres parce que la forêt est très humide », explique Carlos Nobre, de l’Université de São Paulo au Brésil, qui n’a pas participé à cette étude. Mais il fait de plus en plus chaud et sec en raison du changement climatique et d’autres facteurs, ce qui signifie que l’Amazonie risque de devenir plus vulnérable à la propagation des feux de forêt à l’avenir, dit Nobre.

l’Amazonie deviendra une source de carbone

L’Amazonie élimine chaque année de l’atmosphère entre un et deux milliards de tonnes de dioxyde de carbone, ce qui équivaut à 2,5 à 5 % des émissions mondiales. Si les feux de forêt s’intensifient, le total des émissions résultant des incendies finira par dépasser les 2 milliards de tonnes, faisant de l’Amazonie une source nette de carbone.
Cette recherche a été publiée dans Science Advances.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay