changement-climatique-des-milliers-de-morts
Les États-Unis risquent de voir plus de 2000 décès supplémentaires par an dus à des accidents de voiture, des suicides, des noyades et autres blessures mortelles à cause du changement climatique, même si le monde parvient à maintenir les hausses de température à l’objectif de 2°Celsius fixé par l’accord de Paris sur le climat.

Une augmentation des décès aux États-Unis

Cette recherche sur les décès dus au changement climatique se concentre généralement sur les personnes âgées qui pourraient être plus exposées à des problèmes cardiaques et pulmonaires. De nombreuses personnes âgées ont fait partie des 35 000 personnes qui sont mortes lors de la canicule de 2003 en Europe, selon les estimations. Mais une équipe dirigée par Robbie Parks de l’Imperial College de Londres a trouvé un moyen par lequel la hausse des températures augmentera le taux de mortalité chez les jeunes.
Les chercheurs ont examiné les chiffres du gouvernement sur les 6 millions de personnes qui sont mortes après une blessure entre 1980 et 2017 aux États-Unis, à l’exclusion d’Hawaï et de l’Alaska.
En combinant les données avec des pics de température mensuels supérieurs à la moyenne à long terme, ils ont constaté que dans une année future anormalement chaude de 1,5°Celius – l’objectif le plus difficile de l’accord de Paris – il y aura 1601 décès supplémentaires dus à des blessures chaque année. Si les températures augmentent de 2°Celsius, l’objectif de Paris le plus défavorable, le nombre augmente à 2135.

Accidents de voiture et suicides

« Le changement climatique en tant que problème de santé va au-delà du physique et concerne le comportement et le mental », dit M. Parks, qui affirme que l’augmentation prévue du nombre de décès n’est pas négligeable.
Notamment, le nombre de décès supplémentaires augmentera de façon écrasante – 84 pour cent – chez les hommes, dont la plupart ont entre 15 et 64 ans. Le plus grand nombre de décès supplémentaires serait lié aux transports, comme les accidents de voiture, suivis des suicides. Il y aura également une augmentation moins importante des décès par noyade.
Cette étude ne montre pas pourquoi les hommes plus jeunes seront plus touchés, mais cela pourrait être dû à un comportement plus imprudent causant des décès non intentionnels comme la noyade, dit M. Parks.
Le nombre total de décès supplémentaires est relativement faible : 2135 décès, soit 1 % de tous les décès liés à des blessures aux États-Unis. Mais selon M. Parks, la façon dont les décès touchent des jeunes hommes et en bonne santé aurait des répercussions, notamment sur l’économie.

Les jeunes adultes plus touchés

« Il est inquiétant de constater que la plupart de ces décès liés à des blessures devraient survenir chez de jeunes adultes », déclare Francesca Dominici, de l’Université de Harvard. De plus, elle s’attend à ce que le nombre de décès soit encore plus élevé si l’on tient compte d’autres facteurs, comme les décès liés aux incendies de forêt pendant les vagues de chaleur.
Il est possible de limiter les risques des décès en réduisant les émissions de carbone et en limitant le futur réchauffement, ainsi qu’en déployant des efforts sur la  santé publique en ciblant les jeunes hommes avec des campagnes de sensibilisation sur les risques de noyade, dit Mme Parks.
Cette recherche a été publiée dans Nature Medecine.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Le changement climatique fera augmenter le nombre de décèsmartinChangement Climatique
Les États-Unis risquent de voir plus de 2000 décès supplémentaires par an dus à des accidents de voiture, des suicides, des noyades et autres blessures mortelles à cause du changement climatique, même si le monde parvient à maintenir les hausses de température à l'objectif de 2°Celsius fixé par l'accord...